Histoires de sexe en groupe Histoires érotiques

Rencontre tumultueuse avec Sofia

Rencontre tumultueuse avec Sofia



Je discute souvent avec Christian sur un site coquin et nous fantasmons ensemble. Dernièrement, il m’a mis en contacte avec Sofia. Très rapidement, je demande à Christian de venir avec elle chez moi. Je suis impatiente de la rencontrer.
On sonne à la porte. C’est Christian avec Sofia. Je leurs ouvre fébrile. Je vois tout de suite quelle est le statut de sofia. Christian la tient en laisse et elle est à ses pieds à quatre pattes. D’habitude c’est moi qui joue à la chienne. La surprise passée, ça me plaît bien et je subodore que nous allons être ses deux chiennes domestiques durant cette rencontre. Christian me saute quasiment dessus en me plaquant contre le mur et en m’embrassant à pleine bouche. Surprise, je commence déjà à me liquéfier. Sofia reste à ses pieds pendant qu’il me fait sentir son pénis comprimé dans son jeans. Ses mains me pétrissent les seins sans ménagement. Il me dit :
« Tu vois Michèle, Sofia est une chienne docile et je vais vous dresser toutes les deux. J’ai demander à des copains black de se joindre à nous. Ils ne devraient pas tarder. »
Là, il appuie sur mes épaules, sort sa queue déjà raide et nous ordonne :
« Allez les chiennes sucez-moi la bite en attendant que mes potes se pointent ! »
D’emblée, il enfourne son sexe dans ma bouche et commence ses va-et-vient. Sofia lui lèche les couilles. Il s’enfonce si profond dans ma gorge que je suffoque et j’étouffe. Il se retire pour en faire de même avec Sofia en me disant :
« Fous-toi à poil salope ! »
Pendant qu’il baise la bouche de Sofia, je me déshabille et me remet à genoux aux côté de ma nouvelle copine. Il alterne la fellation entre nos deux bouches. Puis d’un coup, il nous lance :
« Les chiennes ! Vous ne croyez pas que vous pouvez me faire jouir tout de suite ? Faites connaissance ! Gouinez-vous devant moi ! »
C’est avec plaisir que nous faisons la découverte de nos corps devant notre ami et Maître Christian qui comme s’il était chez lui c’est servi un verre et confortablement assis dans le canapé, admire le spectacle que nous lui offrons. Il jubile d’avoir deux femelle sous son autorité.

Sofia me voyant un peu décontenancée me prend la main et la guide entre ses cuisses. Le contacte avec sa chatte trempée m’électrise et en lui pelotant les seins, je l’embrasse à pleine bouche. Quand ses doigts effleure mon anus, je pousse un feulement de plaisir. J’écarte mes cuisses pour lui laisser libre cour à ses caresses. Je me met à lui caresser le clitoris qui durcit sous mes doigts. Je le pince et le tire comme pour l’allonger ce qui la fit crier. Mes doigts s’enfoncent dans son vagin. Elle se cambre de plaisir sous ma masturbation. Prise au jeu et voyant le plaisir que je lui procure, je la branle furieusement tout en en agaçant son clito. Plus je lui fais mal, plus elle hurle de plaisir. Son visage déformé par la jouissance, tout son corps est agité de mouvements incontrôlés.
C’est la goutte qui fait déborder le vase. Nous nous mettons en 69 et partons dans un délire orgasmique sous les yeux de Christian qui se masturbe doucement devant le spectacle de ses deux chiennes.
C’est alors que la sonnette de la porte d’entrée retentit. Nous voulons nous rajuster mais Christian nous l’interdit en nous disant :
« Continuez les chiennes ! Se ne sont que mes amis ! »
Christian accueille chaleureusement une bade de black qui ouvrent de grands yeux en nous voyant nues, nous activer ensemble sans pudeur sur la moquette du salon.
Christian leurs dit :
« Elles se chauffaient en vous attendant les gars ! C’est salopes sont toute à vous ! Faites-vous plaisir ! »
Nous sommes dans un tel état d’excitation que nous ne faisons abstraction des black qui nous entoure la bite déjà à la main. Puis en bonne chiennes, nous avons commencé à sucer tour à tour les manches d’ébène.
Christian nous encourage tout en prenant des photos.
« Prenez les dans vos bouche de grosse putes ! Léchez bien leurs grosses couilles comme des chiennes salopes ! »
Les blacks montent en puissante et ne se contrôlent plus devant notre docilité. Ils nous prennent la tête et s’enfoncent profondément dans nos bouches. Ils sont comme fous. Ils nous forcent à absorber plus qu’on ne peut recevoir dans nos petites bouches . Nos lèvres sont déformées par les énormes cylindres qui nous pistonnent jusqu’à la glotte.
On nous retourne et nous nous retrouvons la croupe bien en évidence pour nous faire défoncer. Nous continuons à sucer nos gros obus se balançant au rythme des coups de queue que les premier black nous assènent. Ils nous bourrent sévèrement alors que d’autres baisent nos bouches. Nous sommes pour le plaisir de Christophe des objets sexuels. Nous ne sommes plus que des putes offertes et soumises. Certains d’entre eux commencent à jouir et déchargent sur nos gueules.
« Prenez-ça s’pèce de banque à sperme ! »
Un des mecs se positionne derrière moi remplaçant un autre qui vient de juter dans ma chatte et s’y enfourne d’un coup sexe jusqu’aux couille. De la cyprine mêlé de sperme déborde de mon vagin. Prise par les deux bouts. Une bite me baisant la bouche l’autre dans la chatte, j’occupe mes mains en branlant des bites. J’entre les gargouillis de Sofia qui subit les même assauts. Un mec m’inonde la bouche. La quantité de sperme de son éjaculation est si abondante que je ne peux pas tout avaler. Sofia se fait asperger le visage et ses cheveux sont enduit de substance gluante. Les black sont endurants et leurs éjaculations se succèdent sans discontinuer. Ils nous imposent de tout avaler. Christian continue de filmer notre dépravation. Couvertes de sperme on continue à pomper des queues et à se faire défoncer tout en se prenant des claques sur les fesses et les seins. Je ne sais plus où je suis et mes orgasmes se succèdent..
« Elle sont bonnes tes chiennes Christian ! Elles aime la bite ces femelles ! »
Je cris de douleur lorsque l’un d’eux me perfore le cul en me disant :
« Tu la sens ma grosse queue dans ton petit trou de chienne salope ? »
Je ne peux répondre avec la queue qui m’obture la bouche. ? »
Quand j’entends un cri strident, je vois Sofia qui se fait mettre par une double pénétration monstrueuse qui dilate ces deux orifices.

Un des mecs la prend par le cou et l’oblige à fourrer son visage dans son cul pour le lécher. Christophe en spectateur passif, bande comme un taureau. Il s’approche de moi , me prend par les cheveux et tire ma tête en arrière. Je gémis, puis il me crache au visage pour aussitôt fourrer sa queue au plus profond de ma gorge pour déverser son foutre. Sa semence ressort par mon nez.
Il rigole en me lançant méprisant :
« Allez on avale tout sale pute et on dit merci ! »
Obéissante, j’avale et le remercie de m’avoir utilisé.
Un autre vient placer sa bite devant ma bouche. Je l’aspire comme une bonne pute.
Les bites ses succèdent dans nos chattes. On nous prend dans tout les sens et les doubles ou triples pénétrations nous explosent les orifices. Dés qu’ils retrouvent la forme c’est pour venir nous défoncer.
Les commentaires allaient bon train. J’entends dans un état second Christian qui dit :
« Bourre la cette pute, éclate lui le cul à cette pouffiasse. »
De son côté, Sofia gueule comme une truie quand sa bouche n’est pas investit par une queue. On lui palpe les mamelles comme pour en sortir du lait.
Nous sommes toutes les deux recouvertes de foutre, notre maquillage coulant sur nos visages.
« Alors les pétasses ? ça fait quoi d’être des objet à bites ? »
Sofia détourne le regard en tentant de reprendre son souffle. Elle me regarde avec un sourire convenu. Malgré la v******e de cette sauterie, elle adore ce faire soumettre et humilier dans ces conditions. Je ne suis pas mieux et je vois des filets de sperme coulent de ses trous. Elle et moi sommes remplies de foutre comme jamais alors que l’on continue d’être abusée, insulté. A croire que notre déchéance n’est que le but ultime des ces mâles. Un des black qui m’encule me dit :
« T’es vraiment qu’une sale conne à défoncer. »
Un autre dit à Sofia :
« J’vais t’emmener dans une cave de la cité pour te faire sauter par tout le bloc tu vas aimer… ! »
L’idée d’offrir ses femelles à des racailles qui les abuseraient et les humilieraient donne des idées perverse à Christian qui leurs dit :
« Oui se serait génial et elle adoreraient ça ! Mais ça me rapporterais quoi tout ça ? »
Un des black qui sodomise Sofia lui répond :
« Ba ! Avec des trous à bites comme tes putes à vingt balles la passe tu te ferais un bon paquet ! »
S’adressant à nous :
« Alors mes chiennes ? Ca vous dirait de vous faire fourrer par des dizaines de grosses queues ? »
Nous ne pouvons répondre. Des mecs nous fourrant la bouche. Nous sommes là, à quatre pattes comme des animaux, les mamelles ballottant en tout sens à nous faire défoncer le cul par des pieux infatigables.
Le pire c’est que malgré la douleurs des multiples pénétrations, les mots orduriers, notre utilisation juste comme vide couilles et pompe à bites, nous adorons être traitée ainsi à notre juste valeur et y prenons du plaisir.
Pour le final, ils nous mettent dos à dos à genoux devant eux et tous nous pissent dessus pour soit disant nous laver, en disant :
« Quelles garces quand même ! »
« Oui j’aurais jamais cru que des meufs pourraient être aussi excitée à se faire démontées et humiliée ! »
Christian jubile de nous voire prendre de la pisse sur nous en longs jets doré. Il trouve le spectacle magnifique.
L soirée touche à sa fin et les lascars se rhabille pour partir en remerciant Christian et en lui demandant :
« J’espère que tu nous les prestera à l’occasion. Avec des putes pareil, on a pas fini de trouver des utilisations rentables dans la zone. »

Quand le dernier franchit la porte, Sofia et moi gisons au sol souillées de foutre et baignant dans la pisse. Nos mâchoires sont douloureuse autant que nos trous qui restent béant de trop de pénétrations. Christian nous regarde d’un air satisfait au moment où la porte s’ouvre sur Alain qui reste un instant stupéfait de nous voir dans un tel état. Il demande à Christian :
« C’est quoi ce cirque ? »
Il lui explique le tableau et Alain au lieu de se mettre dans une furie noire, sort sa queue et sans s’occuper de moi, il se met à bourrer la bouche de la pauvre Sofia qui n’en peu plus, tout en me demandant :
« Alors comme ça tu ne me présente pas tes copines et tu te fais défoncer dans mon dos par des black ? T’as aimé ça chiennasse de t’e faire démonter par de grosses bites black ! Sale pute ! »
Je plane encore et ne comprend pas tout ce que mon mari me dit. Je le vois juste se faire la bouche de Sofia qui émet des gargouillis grotesques. Au moment de décharger, il ressort de la bouche de Sofia pour éjaculer dans la mienne.
« Avale ma grosse coche ! Tu dois en avoir des litres dans le ventre au point que tu vas chier du foutre »
Après tant d’excès, nos jambes ne nous soutiennent plus. Alain et Christian avec une délicatesse qui contraste avec toute la v******e de nos saillit, nous porte dans la salle de bain et nous lave pour nous coucher dans un lit douillet où nous nous endormons l’une contre l’autre.