Histoire de sexe fétiche Histoires érotiques couples amateurs

Dérapage

Dérapage



bonjour,

j’ai besoin de vos avis sur un dérapage que je garde pour moi depuis des années …

c’était au début qu’on était ensemble avec celui qui est aujourd’hui mon mari.
je ne m’attendais pas à qq chose qui dure, du moins sur le moment

on était en vacances à la mer
on croisait de temps en temps les mêmes personnes de l’hotel, une fois à la plage, mais sans vraiment s’y mêler

parmi ces gens, un couple avec leur fils (grand ado 18-19), qui avait semble-t-il flashé sur moi (?)
il me fixait souvent, mais je n’en avais pas fait la remarque à Mr, pensant que je me faisait p-ê des films

ce n’est qu’une fois à la plage que j’ai eu confirmation
moi seins nus, lui tout rouge, presque à bégayer pour dire bonjour

les fois suivantes où nous les avons croisé à l’hotel, il continuait de me fixer à la dérobée
et disant bonjour du bout des lèvres

je voulais avoir le fin mot de l’histoire, mais sans le gêner vis à vis de ses parents, ou même de Mr
j’ai profité que mr soit parti faire du ski nautique, et ai pris ce jeune homme à part, dans notre chambre pour parler plus aisément

je lui ai dit que j’avais remarqué ses coups d’oeils à peine furtifs etc, et que j’aimerais savoir s’il avait un problème avec moi
il n’osait répondre, baissait les yeux. En cherchant à insister, j’ai remarqué qu’il pleurait presque, mais le visage rouge vif car les yeux braqués sur mon haut de maillot

je comprenais mieux sa gêne récurrente, et lui proposait qu’il regarde pour de bon, joignant le geste à la parole
l’intimité de la chambre nous protégeant de tout regard indiscret et mal intentionné
très surpris, il n’osait dire merci, restait figé
je lui demandait s’il aimait ? s’il les trouvait beaux ?
-euh … oui, oui, mdame
je les tenait dans mes mains, devant lui, les caressait presque
il redevenait rouge vif, en se cachant le bermuda

je m’assis sur le lit, alors qu’il bafouillait
– que se passe-t-il ? qu’as-tu ?
-…. j’peux me branler ?
interloquée, je récoltais ce que j’avais semé, et l’autorisais à se soulager
ce qu’il fit sans se faire prier, faisant tomber son short en 2 mouvements, et achevant son oeuvre en à peine 4

il était penaud, et moi je m’essuyais la poitrine qu’il ne quittait pas des yeux, et restait encore bien droit
j’avoue j’ai craqué (et là, je me dis encore “mais quelle salope…”)

la situation m’avait émoustillée presque malgré moi, disons qu’elle m’avait échappé
je l’ai donc pris en main, puis en bouche, couchée sur le coté à me caresser devant lui
sans l’avoir invité, il me caressait les seins, mais je le laissais faire
il a encore joui sur moi, et c’en était fini, en lui faisant promettre de garder çà pour lui, aussi bien vis à vis de ses parents que de Mr, ou de ses copains

je restais seins nus en le raccompagnant à la porte, en faisant gaffe que personne ne passe,
trop impatiente de retourner sur le lit pour en finir toute seule avec la tension que je m’étais infligée

Messieurs, je me doute que vous n’y verrez que du positif
Mesdames, ai-je bien fait ? ai-je abusé selon vous ?… je suis toujours un peu déboussolée par cette histoire, même qq années après :/

Merci d’avance