Histoire de sexe fétiche Histoires érotiques couples amateurs Histoires porno

SOUVENIRS: Deuxième Troizième des Lettres

SOUVENIRS: Deuxième Troizième des Lettres



Souvenirs: Les Lettres mes Lectrices & Lecteurs en Francophonie Frivole, deuxième sommaire de trois
Souvenirs: Sommaire de l ‘Essentiel Érotique de chaque lettre, souvent avec citates longues des lettres

Souvenirs – une collection des lettres ouvertes de mes lecteurs, mais surtout mes lectrices
Souvenirs – les vraies histoires érotiques privées, publiées par un Professeur en l’Érotique

Souvenirs – les pluparts écrits par des femmes relativement jeunes en France où à la Suisse
Souvenirs – les pluparts des histoires héterosexuelles gênantes, souvent situés en publique

Souvenirs – un mec aurait chance d’observer sa jeune soeur se branler à la salle de bain
Souvenirs – un mec bientôt racontera son histoire ici de sa “Sodomie Jolie”, Eric de Dijon

Souvenirs d’une jeune étudiante de quinze ans qui par chance tombe sur son pouvoir érotique
Souvenirs d’elle comme le jeune professeur rougit, restait derrière son bureau, trop énervé …!

Souvenirs de se branler mutuellement dans un cabine de la piscine, observés par tant des jeunes
Souvenirs d’une jeune femme, son premier fois avec deux hommes – c’est “Chrystalle pas lasse”

Souvenirs des tampons – l’un aime bien quand sa femme a ses règles, pour devenir son ‘vampire’
Souvenirs des tampons – l’autre aime bien mettre chocolat liquide au vagin de sa belle blondine!

Souvenirs – souvent les situations gènantes, en publique – “laisse pas tomber ton tampon ici”
Souvenirs – souvent les situations quasi publiques, quelques fois interrompues par des autres

===================================================================================

#4: SOUVENIRS #4: “J’ai joué (…) ” – Lettre de Jessica, vingt-deux ans, La Réunion:

Elle adore son Professeur, Poète Peter! C’est moi, ou quoi?

Jessica: ” J’avais à l’époque quinze ans et je redoublais ma classe de troisième.
J’étais encore une adolescente complètement naive et inexpérimentée, même si la puberté me troublait.

(…) Et puis arriva ce fameux jour de mai. Nous étions en classe et, dans un silence quasi religieux,
nous rédigions une composition. Il faisait particulièrement chaud et sans me rendre compte,
j’écrivais fébrilement mon texte, les genoux écartés et les cuisses ouvertes.

J’étais assise presque en face du bureau du professeur, dans le troisième rangée, au bord
du couloir qui séparait les tables. Un étrange impression d’être observée me fit lever les yeux
vers le prof chargé de nous surveiller. C’était un jeune enseignant très beau et très sympa.

Toutes les filles de ma classe étaient amoureuses de lui. Je m’apercus qu’il me regardait
avec curiosité, mais bien bas que ma table. Il semblait très intéressée par mes jambes. ( … ) “

Réception: Pouces debout 75% ( ?, 13/4 ! ), Régards: 12,969 lectrices et lecteurs.

—————————————————————————————————————————————————

#5: SOUVENIRS #5: ” Sylvane – nos petits jeux ( … ) ” – Lettre de Sylvane, trente-six ans, secrétaire, Suisse

Sylvane: “Nicolas et moi adorons l’amour et tous les jeux du sexe. Récemment, il m’a demandé d’enfiler
un collant pour la soirée. C’était très troublant de sentir mon sexe à la fois ouvert à son regard et rendu inaccessible par le collant. Après un léger repas entrecoupé de délicieuses caresses, nous nous sommes confortablement installés sur le lit, déjà très excités. Tout en nous embrassant et nous caressant fougueusement, nous nous sommes déshabilés et j’ai gardé mon collant comme unique vêtement.

Il est devenu fou d’excitation quand j’ai pincé ses petits tétons qu’il a très sensibles.
Nicolas m’a demandé de l’attacher. J’ai donc prix deux foulards et je lui ai lié les mains en croix
aux montants du lit. Maintenant, il m’était totalement soumis et je mouillais de plus en plus!
Ma langue le lêchait partout: aiselles, seins, intérieur des cuisses, orteils…

Mon amour se tordait comme un dingue dans tous les sens en tirant sur ses liens pour essayer de se libérer. Tout en le titillant de ma langue gourmande, je suis lentement remontée vers son sexe mais je ne l’ai pas tout de suite honoré. Afin de faire durer le plaisir au maximum, je lui ai d’abord lêché le dessous les testicules
pour ensuite les mordiller, les sucer, les gober… Quel délice! ( … )

Après quelques heures de ce traitement, j’ai détaché mon amour qui n’en pouvait plus du désir.
En constatent l’état de mon collant, il m’a dit:[i ]” Petite coquine! Tu es complèment trempée ! “
Et d’un coup de dents, il a libéré ma chatte en déchirant le collant à l’entrejambe. Il m’a prise
avec fougue dans toutes les positions, même mon petit trou, en me faisant jouir comme une folle !

Il était lui aussi sur le point d’éclater. Je lui ai dit que “Je voulais te voir jouir !”
Alors il m’a prise par devant, à genoux, moi couchée et les jambes relevées. Il s’appuyait
sur mes pieds et il me labourait le ventre avec v!olence comme j’adore qu’il fasse.
Il est si fort, si beau, si puissant, mon mec, quand il me prend comme ça, que je décolle complètement.

Après un coup de boutoir très nettement plus puissant que les autres, il a déversé toute sa semence dans ma
chatte déjà totalement inondée de mouille. Vaincu, il s’est couché sur le côté et je l’ai suivi dans un mouvement. Nous sommes restés un long moment enlacés l’un dans l’autre, á ressentir encore les derniers spasmes de notre plaisir. “

Réception: 51 % ( ?, 7/7 ! ), Lus par exactement 11,851 mes chères lectrices et lecteurs
par chance la date de mon naissanse: l’onzième Août, mille neufcents-cinquante-et-un!

—————————————————————————————————————————————————

#6: SOUVENIRS #6: Véronique – ” Mon vampire ” – Lettre de Véronique Victoire, vingt-huit ans, Vichy

Véronique: ” Vous n’allez sans doute pas me croire, mais mon mari attends avec impatience la période
de mes règles pour me faire l’amour. Il n’a en principe aucun mal à deviner ce moment car je suis toujours
réglée sans retard. Mes règles sont assez peu abondantes, ce qui me permet parfois de sortir nue sous
ma robe avec seulement un tampon.

Mon mari devient complètement fou dès qu’il perçoit mes règles. Il se met à bander comme un taureau et
son passe-temps favori consiste alors à retirer mon tampon. Ensuite, il adore lécher ma vulve et titiller mon clitoris qui se met à gonfler. Dans ces moments-là, il est rare qu’il oublie de passer quelques coups de langue sur la raie de mes fesses, avant de s’attarder longtemps sur mon petit trou. Lorsque nous sommes tous les
deux bien excités, il enduit mon anus de vaseline et nous nous installons en soixante-neuf.

Pendant je lèche son gland et ses couilles, il aspire, tel un Dracula, le sang de ma vulve détrempée.
Une étrange odeur se dégage alors, mais j’avoue qu’elle m’excite terriblement. Telle une chienne en
chaleur, je me mets à gesticuler de toutes parts en poussant de petits cris. Mon mari sait exactement
ce qu’il faut faire dans ces cas-là. Il dégage sa queue de ma bouche, et après m’avoir fait mettre sur
le dos, les cuisses largement écartées, il s’enfonce jusqu’a la garde!

Aussitôt, le sang se met à dégouliner le long de ses couilles, mais nous n’en avons que faire.
Nous hurlons tous les deux notre bonheur jusqu’au moment où un violent orgasme nous foudroie.

Une nouvelle fois, mon mari se dégage pour me présenter sa grosse queue, marquée de mon sang,
afin que je la nettoie avec ma langue. Je la lèche un moment avant d’avaler mon propre sang
qui se mélange au sperme chaud de mon homme. Souvent, pour le faire éjaculer plus vite,
je lui glisse deux doigts dans l’anus.

Plus tard, lorqu’il a repris des f0rces, il me sodomise avec entrain et expertise.
Tout en me maturbant, je lui donne parfois mes doigts remplis de sang à lécher.
Lorsqu’il a déchargé dans mes entrailles, il se retire et je lui suce la bite
pendant qu’il procède à moi toilette intime avec sa langue. “

Réception: 58 % ( ?, 6/5 ! ) et Régardeées par 10,001 ( ! ) mes chères lectrices et lecteurs dans tout le monde.

====================================================================================

Tout droits à petdyke, alias Professeur Poet-PETER à Amsterdam-Westerpark, de dato Janvier 8, 2018

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire