Histoires de sexe mobiles Histoires de sexe soeur Premières histoires de sexe

Nomi – Renaissance!!!

Nomi – Renaissance!!!



Ce lundi, j’étais chez mon médecin dans l’espoir de trouver une solution à mon problème d’érection qui devient de plus en plus handicapant dans ma relation avec Nomi. En fait ce n’est pas elle le problème mais moi et moi seul car je ne supporte pas ce handicap dont elle supporte elle les aléas. Elle m’a toujours assuré que notre relation physique la satisfait pleinement. Moi par contre je ne supporte plus de ne pas pouvoir faire l’amour de façon satisfaisante. Alors c’est important. Au point que Nomi est venue avec moi. Mes récents résultats cardiologiques sont extrêmement satisfaisants et je suis plein d’espoir en arrivant. Après l’examen habituel, on parle de mon problème et il m’apprend que plusieurs des médicaments de mon traitement ont des effets néfastes sur l’érection et qu’un changement de ce traitement s’impose. Il me prescrit donc un nouveau traitement et ajoute un traitement qui doit favoriser l’érection. Il m’assure que même avec les médicaments actuels, la prise de ce cachet me permettra une érection facile et qui sera durable pour la soirée, la nuit. Je dois avaler çà 1à 2 heure avant. Il sourit en me disant qu’il est rassuré sur ma motivation en voyant Nomi.
Comme j’aurais peut être besoin de ses conseils pour Nomi, je lui expose aussi la situation de la petite.

Le soir venu, inutile de dire que je suis vraiment impatient. Nomi elle est inquiète, elle n’a retenu qu’une chose, que le médecin m’a conseillé de ne pas abuser de ce traitement et surtout de ne pas répéter les prises. Il m’a averti que peut être ce ne serait pas efficace à 100%.
Pour détendre les esprits nous sortons j’emmène ma déesse au restaurant chinois, c’est un de ces petits faibles. Je ne sais d’ailleurs pas comment elle fait pour manger autant chaque fois que l’on y va. Elle insiste toujours pour que ce soit un restaurant qui propose un buffet. Elle adore se faire des assiettes avec des tas de choses, moi je suis plus classique et j’aime qu’on me serve à table. Celui où nous allons propose les deux. Je n’arrive pas à détacher mes yeux de ma chérie, quelle est jolie, dans sa petite robe je crois de soie rouge pour briller ainsi de mille feux. Un décolleté en cœur et un dos nu laisse voir suffisamment d’elle pour donner envie de lui faire l’amour. Comme souvent elle n’a pas mis de soutien gorge et ses tout petits seins déforme le tissus et pointent assez pour me faire rêver. Fendue sur le côté j’adore la voir marcher, voir sa jambe gainée de rouge sombre se terminant par un petit pied dans un escarpin aux talons vertigineux qui lui donnent cette démarche si suggestive qu’elle accentue quand elle sait que je la regarde.
Même si nous sommes surs.. de nos sentiments maintenant, nous ne cessons de jouer la séduction. J’ai sentis plusieurs regards envieux quand nous sommes arrivés, quelques mecs installés avec leur femme nous ont scrutés à notre entrée. Je n’en suis pas peu fier. Soyons honnêtes.. quand on à la chance que j’ai on peut se permettre d’en goûter toute la saveur !! Même si la réalité n’est pas aussi idyllique que l’image que nous envoyons.

Ma petite chérie se gorge de succulentes choses, et moi je n’ai pas le cœur, ni l’envie.. de manger. Je tourne et retourne cette plaquette dans mes doigts. Je vois le regard de Nomi qui s’arrête sur mes mains.. Elle pose sa gambas sur le bord de son assiette, pose sa main sur les miennes.

– Chéri… tu n’est vraiment pas obligé de prendre çà.. tu a entendu c’est une source d’augmentation des risques pour toi. Et je te l’ai déjà dit, je suis parfaitement comblée avec toi.. tu ne me crois pas ?tu pense que je te mens ?
– Non mon ange, je sais bien que tu est sincère, je sais que tu prend du plaisir avec moi je le vois bien .. je suis là tu sais.. mais moi….
– Tu prends pas de plaisir ? Dit elle inquiète
– Si si .. ce n’est pas çà.. mais j’ai l’impression d’être pas assez bien.. pas assez bon pour toi.. et je ne supporte plus.. de ne pas VRAIMENT te faire l’amour.

Sa main serre les miennes, avant de s’évanouir en caresse. Elle me regarde intensément. Un regard profond mais aimant, elle se soulève de sa chaise, se penche vers moi par dessus la table et pose ses lèvres sur les miennes avant de se re installer sur sa chaise. Son geste n’est pas passé inaperçu.. et plusieurs couples nous regardent.. envieux sans doute.. Alors entre dans le restaurant.. le pakistanais.. standard.. avec sa brassée de roses.. qu’il vends en porte à porte. Un signe et ma belle est couverte de ses fleurs. Nomi est une gamine et ce genre de petite attention est pour elle un grand cadeau.. elle à les larmes aux yeux et me tient la main en me regardant et en me disant des petits je t’aime.. silencieux.
J’ai déballé ma pilule et la gobe avec un peu d’eau.. maintenant on verra.. oh ce n’est pas comme jouer à la roulette russe.. non .. quand même pas..
Nous allons finir notre repas.. rentrer tranquillement… et puis… on va voir.. si ça marche..

On rentre à son appartement moins d’une heure plus tard. Nomi est câline, elle m’a reproché un peu du bout des lèvres d’avoir pris ce médoc. En fait je me doute qu’elle est surtout inquiète d’un éventuel effet négatif pour ma santé.
Sans doute l’ambiance, le challenge, le but de tout çà mais ce soir je la trouve particulièrement en beauté. Elle a joué la carte de la sagesse, elle me joues si souvent la fantaisie, avec ses tenues d’écolière japonisantes, des couleurs flashy. J’aime quand elle est comme ce soir, classe et sexy un peu sophistiquée. J’aime comme elle bouge et ce soir elle me fait un festival sa démarche chaloupée de mannequin me met dans tous mes états. Elle s’approche de moi, s’installe sur le bras de mon fauteuil, sa robe glisse sur ses bas, me laissant voir le haut de dentelle, sa petite culotte dans les tons bordeaux. Sa peau blanche qui tranche. Ma main se pose sur la soie de ses bas remonte vers la peau nue. Elle me regarde les yeux baissés le nez dans son verre de coca ou s’entrechoquent de gros glaçons.

– Je suis sûre que çà va marcher mon chéri… me dit elle avec une caresse sur ma joue.
– En tout cas.. tu fais tout pour ma belle princesse. Dis-je
– De toute façon avec toi c’est toujours magique, tu me rends folle à chaque fois.
– Oh n’exagères pas quand même.. lui dis-je..

J’avais mis çà sur le compte du repas, de la soirée, de mon impatience. Mais je ne me sens pas comme d’habitude.. comme si le sang ne frappait plus pareil à mes tempes. Alors que ma main caressait la peau nue de la cuisse de Nomi je sentis une sensation que j’avais presque oubliée… enfin à ce niveau… Je me sentais de plus en plus à l’étroit dans mon slip. Le miracle semblait en route.. je retrouvais enfin cette sensation de mon sexe qui se gonfle, se dresse. Je sens véritablement ma queue se dresser, et pas pour rire… Cette pilule fonctionne à l’évidence.. car je me mets à bander.. comme je ne l’avais pas ressenti depuis bien trop longtemps.

– Chérie…. çà marche…. dis-je
– Vrai ? Tu le sens ? C’est super !!! dit -elle en se laissant glisser à mes genoux.
– Tu fais quoi ma chérie…. dis-je
– Laisse moi faire…. mon gros nounours dit Nomi avec un clin d’œil

Elle s’en installée entre mes genoux et à descendu ma braguette. Ses mains palpent la grosseur qui est planquée sous le tissu la caresse avec ses paumes.. en me jetant un regard brillant et un sourire de petite fille.

– Ouahhhhhhhh !!!! Oh la la oui çà marche !! fait elle battant presque des mains

Elle écarte mon slip et dévoile ma queue qui se redresse dure et décalottée. Je retrouve des sensations que j’avais perdu, ce membre qui gonfle et se redresse. Je suis un peu submergé par une sorte d’émotion… ça marche.. ça fonctionne !! Je ne bouge pas comme si le simple fait de me mouvoir allait faire capoter mon miracle.

– Hmmmmm elle est belle …. et grande dit Nomi observant ma queue se dressant devant son nez.

Ses doigts touchent la chair en un doux attouchement. La caresse des ses doigts fait gonfler ma queue encore plus. Sans rire ça fait bien deux ans.. que je n’ai pas eu une érection comme celle là. Pourvu qu’elle dure.. car j’arrivais à bander mais cela ne durait jamais.
Les doigts de Nomi se ferment sur ma bite, s’en empare. Sa bouche approche, ses lèvres rouges s’arrondissent en un baiser qu’elle dépose sur mon gland.

– Mon chéri… je suis si heureuse pour toi… tu est vraiment tout dur… dit Nomi
– Tes doigts c’est bon… n’ai pas peur de me serrer dans ta main.

J’ai allongé mes jambes et Nomi c’est mise à califourchon sur l’une d’elle et se frotte contre mon tibia.
Nomi a un grand sourire, des yeux pétillants. J’ai l’impression que ma queue est un sucre d’orge et que la petite fille qu’elle est s’apprête à le déguster. C’est exactement ce qu’elle se propose de faire d’ailleurs.

– Hmmmmm elle est belle !! Je vais la manger ! Dit elle avec un clin d’œil

Je ne sais rien faire d’autre que poser mes mains sur ses épaule alors que ses lèvres font des baisers le long de ma tige, sa langue lèche en remontant vers le gland. Quand elle arrive sous le gland je ne peux retenir un frisson de plaisir.

– Oh mon chéri comme tu est dur !!! regarde ça marche super bien… puis d’une voix plus inquiète. ça va tu te sens bien ?
– Oui ma petite coquine.. je ne me suis pas senti aussi bien depuis longtemps.

Le fait est que je rajeuni de quelques années.. l’époque ou jamais je n’avais eu de défaillance sexuelle.. sauf les fois ou les libations avaient dépasser la norme ( et encore). C’est con.. j’en suis parfaitement conscient.. mais je me sens renaître.. c’est la preuve que notre cerveau est bien dans notre queue !! Ma géniale relation avec Nomi est parasitée par mon incapacité à bander. Et là .. je me sens fort.. ma queue tendue.. ma chérie .. s’affairant à me lécher.. j’ai l’impression que la vie est en train de changer.

Nomi prend ma queue dans sa bouche.. je me cambre.. tellement c’est fort.. j’ai l’impression que ma sensibilité est exacerbée.. Les lèvres enserrent mon gland alors que sa langue l’entoure le cajole. Mes doigts s’enfouissent dans ses cheveux.. Elle descend sur ma queue que je sens gonflée et palpitante. Je n’en reviens pas de l’efficacité.. Une petite angoisse m’assaille.. combien de temps ça va durer.. Même si actuellement je me sens en pleine forme.. je vais rester raide longtemps. ?
Nomi me suce comme une folle, elle inonde ma queue de salive. Tout en me pompant elle fait glisser sa robe, au sol..
Je l’attire vers moi et l’embrasse, j’avais envie de sa bouche luisante mouillée..

– Tu aimes.. comme çà ? Ne puis-je m’empêcher de demander
– Oui.. mais j’aime tout le temps.. chéri… Prends.. moi j’en ai envie.. fort.. très fort..

Elle se laisse guider jusqu’au canapé et s’allonge la nuque sur l’accoudoir. Je m’agenouille et je passe mes doigts sous sa culotte pour la faire glisser .. Elle s’évanouit dans la pièce. Nomi minaude, serre ses cuisses, cache son sexe tout dur sous ses mains.. avant d’écarter lentement le compas de ses cuisses. Je prend son sexe dans ma bouche.. doucement, sans pression.. elle coule déjà.. Moi je ne suis pas mieux.. car sur mes genoux.. la queue tendue.. je sens une goutte se former et glisser sur mon gland. Quelle merveilleuse sensation de se sentir dur.. normal.. prêt à pourfendre ma petite maîtresse. Je lâche le sexe de Nomi sinon elle va exploser dans ma bouche. Je descend, un coup de langue aux petites couilles à peine visibles à la base de sa tige durcie. Ma langue glisse le long de la ligne plus foncée qui cours de son scrotum et se perds dans le voisinage de son petit trou. L’anus est palpitant. Ma langue en fait le tour… l’humecte.., ma langue le force, il s’ouvre de bonne grâce.. Ma langue pénètre dans cette fournaise agitée de soubresauts. Elle adore ce faire lécher ainsi.. Mais toujours l’angoisse du combien de temps çà dure…. Je m’installe , je pose mon gland contre la rosette qu’elle m’offre.. et lentement je pénètre en elle.

– Hmmmmmmmm ouiiiiii mon chéri… oh je te sens bien !!! gémis Nomi.
– Ohhhhhhhhhhhhhhh c’est bon … Nomi…. c’est bon…

Ma queue à conservé sa rigidité et je pénètre lentement.. le plus lentement possible pour goûter ce plaisir que je n’avais plus ressenti.. depuis si longtemps. Nomi se cambre alors que je suis à fond en elle…

– Ohhhh tu me prends loin !!!! je sens ta queue elle est grosse !! elle est dure !!
– Oh ma chérie… que c’est bon de me sentir en toi… oh que c’est bon.

Nomi donne des coups de reins qui me font aller et venir en elle. Ses mains se tendent vers moi.. nos mains se touche nos doigts se croisent.. Je donne des coups de reins.. elle me tiens.. me regarde intensément.. sa bouche entrouverte, les yeux mi-clos.. elle gémit.. en cadence. C’est bon.. je me sens. On se regarde, ses petits seins sont tendus, sa queue frotte contre son ventre et laisse une trace humide. Lentement je me laisse descendre sur elle, nos lèvres se soudent, on échange un baiser profond et passionné.
Je continue à donner des coups de reins elle réponds en cadence a en lançant son bassin vers moi. Couché sur elle comme je suis, son sexe est coincé entre mon ventre et le sien. Je sens l’humidité qu’elle dispense sur ma peau.

Le petit trou de Nomi palpite comme un fou, me serre me relâche.. Nos lèvres se mangent.. nos yeux grands ouverts se gorge du plaisir de l’autre.. Quelle est belle… qu’elle est excitante.. à haleter sous moi.. Nos cœurs tapent à l’unisson. Ce soir.. c’est différent.. pour moi une renaissance.. pour elle une découverte.. Jamais je n’ai pu prendre Nomi de cette façon avec mon sexe durci.. nous avons toujours du biaiser et utiliser des artifices.. là c’est moi en elle.. mon sexe qui prend l’espace de son ventre.. Je ressors entièrement.. avant de me replonger en elle dans un soupir partagé.. nous gémissions de concert.. sans retenue..
On arrive plus à parler.. uniquement par des sons.. des onomatopées.. mais le plaisir monte.. pour nous deux..
Nomi est parcourue de frissons.. qui se transforment en tremblements de plus en plus forts.. Ces tremblements arrivent d’un coup.. durent quelques secondes.. elle gémis.. mords mes lèvres. puis ils arrêtent.. ils reviennent.. c’est de plus en plus intense à chaque fois.. Je suis collé à elle nos torses se frottent.. la pointe de ses seins arrive à taquiner mes tétons toujours sensibles..
Mes couilles sont durcies et se pressent à la base de ma queue.. je sens le picotement qui annonce le plaisir…
Soudain… je sens une humidité sur mon ventre et ma poitrine.. humide et chaud… encore… Je comprends quand je vois le visage de Nomi .. la bouche ouverte dont bientôt s’échappe une longue plainte.. Elle jouis… son sexe saute.. se bats.. et crache son sperme sur nos deux corps.. Je n’arrête pas de la pistonner.. elle cries.. se cambre.. alors que sa queue gicle encore et encore.. jusqu’à son visage où je lape les gouttes.
Trop excité.. également.. je jouis à mon tour et c’est puissant.. il y a bien longtemps que je n’ai pas ressenti.. un tel coup.. une tel décharge.. je pousse même un cri.. qui instantanément sors.. Nomi de la brume de plaisir dans laquelle elle se prélassait..
Je vois son regard inquiet.. elle se rassure.. et me sourit.. quand je lui pose un baiser sur le front.. sur les yeux…

On reste longtemps.. sans rien dire… Je reste en elle sans bouger.. mon érection faiblit à peine..
Je me promets.. d’aller mettre un cierge à l’inventeur de ce produit miracle…
Si comme moi vous êtes dans une situation identique de handicap.. que ça vous prend la tête.. vous bouffe la vie.. faites la démarche.. j’ai trop écouté je crois ceux qui me parlaient de privilégier.. la santé, la prudence.. Ok j’ai eu plusieurs infarctus.. là je vivotais depuis un couple d’année même si j’avais des problèmes un peu avant.. Mais cette soirée.. du 12 octobre 2015.. je la marque d’une pierre blanche.. Riez si vous le voulez.. j’ai l’impression d’être redevenu un homme hier soir…

Je vous passe le reste de la soirée.. car on a remis çà.. et vraiment çà à marché !!! du tonnerre !!

Wait.. and See.. peut être que dans 1 semaine je serais au cimetière.. qui sait..