Histoires de sexe noir Histoires de sexe soeur Histoires porno

première mature

première mature



C’est l’été, je vais dans le verger pour voir si les mirabelles sont mures. Elles ne le sont pas encore, par contre la voisine , elle l’est, 48ans, vieille fille, quelques rondeurs et une très grosse poitrine…
Elle est dans son jardin à cueillir les haricots, je reste un peu à la mâter mais elle me voit assez vite. Je m’approche donc du grillage pour discuter avec et je vois avec plaisir que du fait de la chaleur, elle est très court vêtue, c’est à dire, rien qu’une blouse boutonnée devant et qui est un peu petite pour son gabarit ? Je constate qu’elle n’a pas de soutien gorge, aucun doute la dessus. Le fait d’être accroupie, sa blouse est prête à exploser sous la pression de cette chair hmmm, au passage, vraiment à mon gout. On discute de tout et rien et je la mâte sans me cacher. Je passe même le grillage en lui proposant mon aide.
Elle m’avoue qu’elle ne pensait pas voir quelqu’un aujourd’hui, sinon elle ne se serait pas habillée ainsi, je lui réponds que j’aime beaucoup sa tenue, que c’est un plaisir pour les yeux, elle aimait mes compliments et aimait je pense l’effet qu’elle me faisait.
Après avoir fait la cueillette pendant une 1/2 heure, où je passais plus de temps à la mâter elle que les haricots, elle me demande d’amener le seau dans la cave, ce que je fit, me disant que c’est surement un prétexte pour m’emmener dans un coin discret. A peine entré, je pose le seau passe derrière elle et pose mes mains sur ses gros nichons. Elle laisse faire me disant des trucs style, c’est pas bien, je suis trop vieille, etc… Rien à faire, je palpe ses nichons à pleines mains, frottant ma bitte raide à ses fesses. Je sens sa respiration accélérer, hmm elle aime ca, trop bon, je défais sa blouse la tripote partout, ses mains aussi me caressent. Je la lâche et fait voler mes habits me retrouve tout nu et raide face à elle. Elle est surprise de me voir rasé en bas, et cela l’attire bien vite, hmm elle s’agenouille devant moi, me branle doucement, elle joue un peu avec et puis l’approche de sa bouche….
“hmmm oui , allez, suces moi Lucie,hmmmmmmmm”
Elle lèche, suce, gobe, tâte, tout en salivant, je vois qu’elle prend du plaisir à s’occuper de moi.
“Ca fait un moment que t’en a pas eu , c’est ca ? Savoures la bien, elle est toute à toi” lui dis je. Elle me suce longuement, très longtemps, de temps en temps la glisse entre ses grosses boules et m’y branle, j’adore ca, et là, je sens la sauce monter !! Je jouis !!! Je guide ma bite sur ses seins, son cou, hmm j’adore ca sur la fille… Elle aussi, elle aime me recevoir tout en se malaxant les seins et me reprend en bouche pour la dernière goutte. Je suis si excité que je ne débande pas, elle se lève pour s’adosser au mur.
“Baise moi, mon petit jeune homme” me dit elle les seins pleins de sperme, la main sur la chatte. Je suis entré en elle si facilement, elle mouille un max. Elle a posé une cuisse sur la machine à laver et je lime avec grosse envie. Elle gémit, m’encourage, me roule des pelles goulues, frotte ses seins à moi, moi je lui tiens les fesses, et la baise à un bon rythme. Après quelques minutes je ressors, me baisse pour la gouter. Elle est super excitée et me plaque la tête entre ses cuisses.
“Oh oui, lèches moi petit cochon, bouffes moi la chatte, hmmmmm broutes moi la touffe” Elle était déchainée. Je suis revenu à sa chatte et après quelques minutes la 2ème dose montait, je l’ai agenouillé devant moi à nouveau et à nouveau me vide sur elle.
“hmmoui gicles moi dessus petit cochon, tu aimes ca hein” disait elle avant de me sucer à nouveau.
Elle est vraiment déchainé, continue de me branler de me sucer pour me faire gonfler à nouveau. Après quelques minutes c’est chose faite. On se couche sur un tapis par terre et je recommence à la baiser. Je tape dans la motte sans retenue, elle gémit et m’encourage toujours. On alterne moi dessus puis elle, puis elle se met à 4 pattes, je lui bourre la chatte après l’avoir léché et doigté, nous sommes trempé de sueur, la 3ème dose arrive déjà et là encore je lui lâche sur elle, visant sa figure. Elle s’allonge ainsi souillée sur le tapis. Je me suis rhabillé, et lui ai laissé mon numéro de portable avant de partir.

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire