Histoires de sexe lesbiennes Histoires érotiques

ma voisine et sa fille

ma voisine et sa fille



Le premier jour des vacances scolaires arrive et Alicia également. Julie a déjà prévu que je vienne manger le soir même pour rencontrer sa fille et puis la dépuceler si tout se passe comme prévu. Cette femme mature de 40 ans est vraiment très portée sur le sexe et j’aime ça. J’attends le repas du soir avec impatience. Je m’habille simplement un jean et une simple chemise unie. A 20h je sonne à la porte de Julie. Elle vient m’ouvrir et m’embrasse dans un chaleureux baiser. Elle porte une robe moulante beige qui épouse ses formes pulpeuse, et des bas avec des chaussures à talon. Elle m’attire déjà. Je là suis jusqu’au salon et je vois assise sur le canapé: Alicia, une jeune blonde, à peine plus grande que sa mère, un visage très ressemblant, les mêmes yeux bleus. Alicia porte elle aussi une robe moulante mais vert clair, ainsi que des bas et les mêmes chaussures. Je vois immédiatement que ses seins sont presque de même taille que ceux de Julie. Et même si elle est assise je devine ses fesses bien rondes. Alicia est vraiment physiquement identique à sa mère. Et leur vêtement similaire accentue la ressemblance. La fille est aussi désirable que la mère. Je vais me faire plaisir.
“-Romain, je te présente Alicia, ma fille. Alicia je te présente Romain, mon chéri.
-Salut Alicia, enchanté.
-Salut Romain, enchantée également.”
La demoiselle se lève et vient me faire la bise. Je sais déjà que Julie a parlé de notre relation à sa fille étant donné qu’elle m’a présenté comme son chéri, et que sa fille ne fut pas étonnée. On passe à table immédiatement et le repas se déroule normalement. On discute de chose et d’autres, on rit, l’ambiance est amicale. Au moment du dessert, Julie se lance et dit.
“-Tu sait Alicia, Romain est un très bon coup au lit.
-Tu as de la chance maman, qu’est-ce que j’aimerais être dans la même situation, mais les garçons que je connais ne m’inspirent pas suffisamment confiance. En plus de cela tes caresses et tes cunnis me manque.
-Les tiens aussi me manquait, mais Romain et encore plus doué que toi pour ça. Il me fait giclée comme jamais.”
Je ne sais pas si leur conversation était préméditée mais de voir, que la mère et la fille parlaient de sexe, habillées dans des robes moulantes, j’ai le feu dans le caleçon. Elle continue leur conversation:
“-Il doit vraiment être doué alors, tu as de la chance, je regrette vraiment d’être vierge.
-Je suis sur que Romain serait d’accord pour te rendre service.
-Tu crois? Je ne veux pas le forcer, ça me gêne de lui demander ça.”
Julie tourne la tête vers moi et vois la bosse dans mon pantalon.
“-Je peux t’affirmer qu’il est d’accord et déjà prêt.
-Super! Mais je veux que tu surveille, car tu m’as dit qu’il était bien monté et j’ai peur d’avoir mal.
-Ne t’inquiète pas ma fille, je lui fais confiance, et promis maman va surveiller tout ça et même participer.”
Julie se lève et nous fait signe de la suivre jusqu’à sa chambre.
“-Mon chéri tu va attendre un peu. Je vais d’abord m’occuper d’Alicia, je vais la préparer à te recevoir.
-Bien sur ma belle, ne me fait pas trop attendre je bande comme un âne.”
Julie retire sa robe et Alicia également, elles ne portent aucun sous vêtements, les salopes! Elles sont en bas et chaussures à talon. Alicia s’allonge sur le lit et sa mère se glisse sur elle. Julie embrasse tendrement les lèvres de sa fille, puis elle fourre sa langue dans sa bouche. Pendant ce temps j’ai retiré mon jean et ma chemise et me suis assis sur une chaise pour regarder. Julie s’occupe maintenant de la poitrine de sa fille. Elle la pelote, embrasse ses seins, tète ses tétons, les mordille, les pince. Ils pointent fièrement et Alicia soupire d’excitation en caressant les cheveux de sa mère. Julie descend progressivement vers l’abricot d’Alicia. Elle lèche sa fente, titille le clito avec le bout de sa langue. Elle le masse, le pince légèrement. Julie lèche le minou épilé de sa fille avec application. Alicia mouille beaucoup, sa jeune chatte dégouline. Je n’en peux plus de les regarder. Je me lève, baisse mon caleçon et m’approche d’elles.
“-Bon je crois que ta fille est assez mouillée. Je n’en peux plus de vous regarder. Je pense qu’elle est prête à être dépucelée.
-Je crois que tu as raison. Elle est toute trempée, mais va y doucement, elle est plus tendre que moi.
-Maman tu es sur que je ne vais pas souffrir?
-Ne t’inquiète pas Alicia je vais y aller doucement. Si tu as mal tu me le dis.
-D’accord Romain, va y prend moi.”
Julie se couche à coté de sa fille et écarte les lèvres du vagin pour me faciliter l’entrée. Je présente mon gland contre sa fente. Je pousse lentement jusqu’à buter contre son hymen. Je pousse un coup sec et le brise sans difficultés.
“-AAAHHH!!! MAMAN J’AI MAL!!
-C’est normal ma fille, ça va passer croit moi, après tu va bien jouir.”
Je reste immobile, mon pieu dans sa chatte étroite. Julie lui mange le clito pour faire passer la douleur de la pénétration. Au bout de quelques seconde Alicia recommence à gémir de plaisir, j’entame des lents va et vient en allant au fond de sa chatte. Alicia grimace légèrement mais prend son pied. La langue de sa mère et ma bite la font crier son plaisir.
“-OOUII!! C’EST BON!! CONTINUE OUIIIII!!!!”
Elle jouie pour la première fois. Sa chatte est trempée, je retire mon sexe de sa fente. J’ai envie d’éjaculer, Julie qui voit que je me retiens dit:
“-Tu sais Alicia, maintenant que Romain t’a rendue service et t’a fait jouir, tu pourrais en faire autant.
-Avec plaisir maman!”
La jeune fille me présente sa bouche grande ouverte et j’y enfourne ma hampe. Elle est douée cette cochonne. Sa langue tourne autour de mon gland, ses mains massent mes bourses, sa bouche me masturbe. Je n’en peux plus et lâche toute ma sauce au fond de sa bouche.
“-Humm ton sperme a meilleur goût que celui des garçons de ma classe.
-Je comprends mieux pourquoi tu es aussi douée.”
Julie qui est toujours allongée sur le lit, se masturbe lentement.
“-Bon les jeunes, il ne faudrait pas m’oublier. Moi aussi je veux jouir.
-Ne t’inquiète pas maman on va s’occuper de toi.”
Alicia fait un cunni royal à sa mère pendant que je les mattes pour reprendre de la vigueur. Puis quand j’ai retrouvé une belle érection, Alicia me laisse la place entre les jambes de sa mère. J’introduis ma bite dans son minou. Et la baise intensément comme elle aime.
“-OOOOHHHH OUI!! VA Y OUI!! BAISE MOI!!”
Je fais taper mon sexe au fond de sa grotte, pendant que sa fille lui lèche le clito. La réaction est immédiate. Julie éjacule de longs jets de cyprine en éjectant mon sexe de sa fente.
“-OOOUIIII!! C’EST BON OUIIII!!! OOOOOUUIIIIII!!!”
Julie à du mal à se calmer mais Alicia ne lui laisse pas de répit. Elle prend mon sexe bandé en main, et le place à l’entrée du cul de sa mère. Je m’introduis dans son petit trou et reprend un rythme très soutenu, pendant qu’Alicia continue de jouer avec le bouton de sa mère. Julie crie son plaisir, son corps et secoué de spasmes. Elle Jouie une nouvelle fois.
“-PUTAIN OUIIII!!! C’EST FANTASTIQUE OUIIIIIIIII!!!!”
Elle inonde la bouche de sa fille avec de longs jets de cyprine, qu’Alicia avale avec plaisir. Je me retire de l’anus de Julie et fourre ma bite dans la bouche d’Alicia sans lui demander son avis. Elle me suce comme une reine et pour la deuxième fois je lui remplis la bouche de ma semence. La jeune fille avale tout avec gourmandise. Nous passerons la nuit à baiser tout les trois.

Depuis se jour, Alicia est devenue ma petite copine et souvent nous baisons avec sa mère.

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire