Histoires érotiques Histoires érotiques couples amateurs

Un cours particulier (partie 2) (Attention : SALE)

Un cours particulier (partie 2) (Attention : SALE)



Lien de la partie 1 :

*Cette photo trouvée sur XHamster est purement fictive mais représente au plus près la coquine dans la vie réelle afin de mieux illustrer l’histoire.

Cela allait faire une semaine depuis le dépucelage de David par sa voisine un peu trop perverse. Ce dernier devait cette fois-ci se rendre chez elle dès 9h pour ses cours d’anglais.

Les deux protagonistes n’eurent aucun échange depuis ce jour marqué à jamais dans la tête du jeune homme. David avait gardé le string en dentelle maculé de fluides corporels qu’Inès lui avait laissé en souvenir et s’était masturbé quelques jours avant en le portant à ses narines puis l’avait mis autour de son sexe pour éjaculer dessus. Il repensait sans cesse à l’acte sexuel du vendredi dernier et bien qu’il ne pouvait en parler à personne il se réconforta avec le string souillé de sa voisine toujours auprès de lui.

9h, David sonne chez sa Voisine, c’est Fabrice, son mari, qui ouvre :

« Ah salut Dav’, vient entre Inès est pas encore prête »

David entra et Fabrice lui proposa de regarder la télé dans la salon en attendant.

« Bon je te laisse je dois aller bosser, Inès va descendre je pense elle s’est réveillé en retard, a plus ! »

La porte venait de se fermer, David regarda par la fenêtre, le temps était gris et couvert puis quelques gouttes de pluie firent leur apparition en cet été qui était particulièrement chaud d’habitude, puis, il alluma la télé pour mettre les clips matinaux qui étaient diffusés sur la 6.

Après 5 minutes Inès descendit les escaliers puis elle vint faire la bise à David

« Salut Dav’ ça va ? »

« Salut oui et toi ? »

« Ouais ça va j’me suis levé en retard j’suis désolé, bouge pas je vais me faire un café j’arrive, tu veux boire un truc ? »
« Non merci c’est gentil j’ai bien déjeuné déjà ! »

Inès s’en alla dans la cuisine, elle portait une nuisette en soie brillante de couleur écru, assez courte qui laissait deviner ses gros tétons. David ne se gêna pas pour regarder et son sexe commença à se durcir dans son short.
La voisine dodue passa ensuite dans le salon chercher une tasse et elle remarqua la bosse sur le caleçon du jeune homme qui était totalement nul niveau discrétion.

En prenant le café dans la cuisine Inès repensa à ce qu’elle avait fait la semaine dernière avec David et elle sentit une douce chaleur l’envahir dans le bas ventre jusqu’à faire pointer des gros mamelons sous l’excitation.

« Je sais que c’est mal mais j’en ai tellement envie… » Murmura t-elle en se caressant sa culotte.

Elle savait que cela était malsain mais sa pulsion sexuelle venait de reprendre le dessus et l’avait mis dans tous ses états.

Après avoir bu son café elle passa par les toilettes qui étaient juste à côté du canapé ou se trouvait David. Elle laissa la porte grande ouverte, s’asseyait, baissait sa culotte puis, elle urina sans aucune gêne.

David tourna rapidement la tête, il vit tout d’abord la culotte baissée jusqu’au chevilles puis, en remontant ses yeux, Inès en train de pisser qui le regarda également avec une lueur dans les yeux.

Il regarda aussitôt la télévision, un peu choqué et excité de cette vision sale qu’il venait d’avoir.

Inès tira la chasse, ne s’essuya pas puis remis de suite sa culotte qui épongea son vagin humidifié par son urine chaude.

Elle avança devant David puis elle s’installa à côté de lui sur le canapé sans rien dire.

Elle se positionna ensuite à quatre pattes en tournant son cul vers David.

David tourna la tête et il vit le gros cul de la voisine qui faisait apparaitre sa culotte orangée mais était encore très gêné et ne savait pas comment s’y prendre pour répondre à cet appel sexuel imprévu.

Inès tendit son bras puis tira un peu sur le t-shirt et short du jeune homme qui comprit que c’était le moment de se déshabiller. Il s’exécuta et se retrouva nu comme un ver. Il s’asseyait de nouveau à côté du cul tendu de la voisine.
Inès tourna sa tête et observait le corps frêle et fin du jeune homme, imberbe, le sexe et les bourses duveteuses ce qui provoqua une nouvelle vague de chaleur dans son bas ventre.

Elle se mordit les lèvres puis elle baissa légèrement sa culotte et remonta sa nuisette, présentant juste son anus à la tête de David.

Le jeune commença à être excité en regardant le cul et petit orifice mais le stress de l’inexpérience le rattrapa très vite.

David se mit alors sur ses genoux et se tenait derrière le cul d’Inès. Cette dernière tendit son bras puis essaye de saisir le sexe du jeune perverti, elle commença ensuite à faire quelques va et vients délicats pour sentir après quelques secondes le sexe doux et gonflé entre ses mains.

Seulement voila, David commença a vouloir descendre la culotte d’Inès qui bloqua son geste avec sa main.

« Non pas plus bas… » mumura t-elle délicatement.

En effet Inès avait ses règles et avait mis justement un protège slip. David venait de le remarquer au même instant et pouvait entrevoir la culotte tendu sous le vagin de la voisine avec le protège slip blanc qui présentait des tâches jaunâtres d’urine encore chaude et humide.

Inès pris ensuite les devants et demanda à David de cracher sur son anus.

« Met un peu de salive sur mon petit trou s’il te plait » toujours en murmurant délicatement

David, surpris, s’éxécuta et déposa un petit crachat sur l’anus d’Inès qui lacha le sexe de David pour étaler immédiatement la salive sur son petit trou sérré puis elle inséra un doigt puis deux et se pénétra l’anus devant le jeune homme toujours positionné sur les genoux, en train de regarder la scène.

En baissant sa tête Inès remarqua que le sexe du jeune homme se dégonfla alors elle sorti ses doigts souillés pour branler à nouveau le gentil élève docile.

David compris qu’il devait s’insérer dans l’anus et essaya alors de se mettre à hauteur mais il était trop bas et fit preuve de maladresse pour ne serait que placer son sexe.

Inès lui fit comprendre en le guidant avec ses mains qu’il fallait qu’il grimpe au-dessus de son cul.

David se redressa donc au-dessus du gros cul humide puis plia les genoux et essaya de pousser son sexe dans l’anus de sa voisine. Le trou était trop sérré. Inès cracha alors dans sa main et se mit a masturber David avec sa bave afin de bien lubrifier le pénis jeune et gonflé au gland rose brillant.

Sur la deuxième tentative Inès aida David à pousser sa bite dans le trou serré, il commença a s’insérer, David avait un peu mal, cela lui tirait sa peau sensible au niveau de son gland inexpérimenté.

Quelques secondes suffirent et le sexe fut entièrement inséré dans l’anus d’Inès qui lacha un énorme soupir de soulagement et de plaisir qui pouvait bien sentir la bite entre ses parois sérrées.

David resta immobile quelques secondes puis commença à faire quelques va et vient délicats puis plus rapides en posant ses mains sur chaque fesses rebondie de la salope. Il pouvait sentir les muqueuses lui envelopper le gland et chaque coup de queue firent un peu plus monter l’excitation du jeune homme.

Inès savait que l’éjaculation était proche et comme elle commençait à mouiller elle bloqua David en lui plaquant la main sur sa fesse douce.

« Reste bien au fond et ne fait pas de gros mouvements… » lui indiqua-t-elle sensuellement.

David attendit un peu que la sauce redescende dans ses testicules. Il pencha sa tête et voyait que quelques gouttes de cyprine coulaient sur le protège slip de sa voisine mélangées des gouttes de couleur rougeâtres et marron foncées.
Inès toujours la main posée sur la cuisse de David lui indiqua la cadence à suivre.

David avait la bite complètement insérée en Inès et faisait de petit mouvement afin de ne pas faire ressortir puis re-rentrer son sexe. Ses petites boules claquaient contre le vagin d’Inès qui gémissait de plus en plus de plaisir en mordant son coussin.

« Hmmmm oui, reste bien au fond, comme ça… oh ouiiiiiii » lâcha t-elle dans un murmure coupable mais en même temps jouissif.

La scène était belle, la différence entre le petit corps frêle et juvénile du jeune homme et celui de la trentenaire charnues aux formes très généreuses.

La chevauchée continua avec ses petits mouvements profonds jusqu’à ce que David ne put contenir le sperme à l’intérieur de ses couilles.

Complètement pris par cette sensation d’éjaculer dans un trou serré, il agrippa à pleine main les deux fesses rondes d’Inès puis se crispa totalement et lâcha une bonne quantité de sperme à l’intérieur de l’anus de sa voisine.

« Omppppf, putain la vache… Oui c’est bon, oh…. aaaaaaaaaaah » s’exprima le jeune homme dans un râle profond et soulagé.

Inès lacha encore quelques gouttes de mouille lorsqu’elle sentit le sexe tendu et le sperme s’écouler dans son fondement.

Chacun reprirent leur respiration puis, David, retira délicatement son sexe de l’anus d’Inès.

Il constata que son sexe présentait quelques coulures marrons et que le pourtour de l’anus de la voisine laissait entrevoir cette même substance marron sale.

Inès se redressa puis tendit la culotte agrémentée du protège slip sous son anus. Elle se mit à pousser puis expulsa le sperme de David à la couleur légèrement marron sur son protège slip puis essuya ensuite la bite du jeune homme avec et lui déposa un nouveau baiser sur ses petits bourses soyeuses.

Elle roula ensuite la culotte et le protège slip souillé pour les mettre dans la poche de David.

« Bon j’espère que ce cours t’as plus, je pense que la semaine prochaine on mettra vraiment la langue en pratique… »

« Oui… je… c’était…. »

Inès le coupa dans ses balbutiements :

« Chuuuut, ne dit rien, tout cela reste entre nous, aller file… »

La suite dans la partie 3 prochainement.