Histoires gays Premières histoires de sexe

Ayako 4

Ayako 4



Soudain Ayako me secoua brutalement .
-Quelqu’un arrive ,vite, donne moi le maillot ! Vite !
Je lui tendis un de ces petits deux pièces australien qui ne cachent rien, qu’elle s’empressa d’enfiler .
-Heureusement qu’il n’est pas encore 16 heures .
-Pourquoi ?
-Je n’aurais pas voulu que cet homme me voit nue, surtout rasée, j’ai l’impression d’être encore plus nue .
-Tu es effectivement encore plus nue qu’hier Ayako, et tu n’as jamais été aussi belle .
L’homme passa devant nous à quelques mètres avec un regard appuyé vers Ayako qui instinctivement resserra ses longues jambes .
Vers le milieu de l’après midi elle m’annonça :
-Bon allez on rentre .
-Mais il est encore tôt.
-Je ne vais pas y arriver après 16 heures ,rester nue devant un inconnu .
-Tu es bien nue devant moi ?
-C’est différent avec toi .
-Laisse moi te photographier alors, en attendant .
Elle avait toujours son mini maillot .Elle se baigna et le tissu devint aussitôt complètement transparent . Le bas enserrait sa vulve la faisant ressembler à un bel abricot ,le haut rendait sa poitrine incroyablement érotique .
Je la mitraillais puis lui demandai de se mettre nue à nouveau ce qu’elle fit sans hésitation.
Je lui suggérais des poses ou bien elle les prenait d’elle même .C’était trop excitant et je commençais à caresser mon sexe .
Nous nous assîmes en tailleur face à face . Elle se masturbait aussi, ses beaux yeux noirs plantés dans les miens .Ce maudit jeu nous empêchait d’aller plus loin mais nous avions terriblement envie l’un et l’autre .
Comme sur le balcon la veille ,nous eûmes un orgasme quasiment en même temps .
Elle regarda les jets de sperme qui avaient atteint ses cuisses et passa un bref coup de langue sur ses lèvres .
Soudain elle poussa un cri .
-Abunaï ! derrière toi !
Je me retournai et vis un jeune Japonais.
Il sortait du sous bois et avait dû assister à toute la scène .
Ayako s’était cachée sous sa serviette instinctivement .
-Ayako il est 16 heures passées ,tu dois le laisser regarder .
-Non je ne peux pas .
-Il ne te fera pas de mal ,laisse le te regarder ,il veut juste prendre du plaisir en te regardant comme je l’ai fait .
Il ne bougeait pas et restait planté devant nous .
Alors Ayako se dévoila et sa nudité resplendit à nouveau dans la crique .
Elle s’allongea sur le dos, nue ,cuisses serrées et ferma les yeux .On ne voyait que le haut de sa fente , son pubis rasé mais surtout sa poitrine et ses mamelons dressés.
Probablement n’avait il jamais vu une femme nue à part sur internet .
Mais voir Ayako nue devant soi était une autre affaire ! Une belle bosse sur son maillot de bain dévoilait d’ailleurs son désir .
Il m’interrogea du regard et je lui fis signe qu’il pouvait se caresser à condition de rester à bonne distance .
Il descendit légèrement son maillot,laissant jaillir un beau sexe fin dont le gland luisait au soleil ,et se masturba rapidement .
L’éjaculation intervint presqu’aussitôt .Il gicla plusieurs longs jets de sperme vers Ayako puis disparu aussi vite qu’il était apparu avec un petit signe de remerciements .
-Tu veux faire de moi ton esclave sexuelle, c’est ça ? hurla Ayako folle de rage .
-Jamais je ne te manquerai de respect ,ce n’est qu’ un jeu. Nous pouvons arrêter si tu le souhaites .
-Tu sais, ce jeune homme n’oubliera jamais ce moment .C’est sans doute la première fois qu’il jouit devant une femme mûre .
-Une femme mûre ?quel goujat tu es !
Elle réfléchit un instant puis me déclara qu’il ne restait qu’une enveloppe et qu’elle voulait connaitre la fin du jeu .
Le soir sur le balcon ,nous étions nus à nouveau mais la lumière resta allumée .
Alors nous nous sommes approchés de la balustrade ,nous sommes collés contre et nous sommes enlacés pour la première fois .
Son corps était chaud ,sa peau si douce ….
Ayako décréta qu’il fallait se coucher tôt pour pouvoir ouvrir la dernière enveloppe de très bonne heure le lendemain matin .
Vers 5 ou 6 heures du matin je l’entendis se lever .
Ayako ouvrit la dernière enveloppe et découvrit ceci : ” il reste deux jours de vacances ,à toi de préparer des enveloppes ma belle”
Aussitôt elle cogna à ma porte ; elle apparut dans l’encadrement ne portant qu une légère nuisette .
Le soleil levant l’éclairait en contre jour et bien sûr la nuisette ne cachait plus rien !
Elle paressait toute excitée et m’annonça:
-Hier j’ai renoué le contact avec une vieille amie que j’ai connue pendant mes études en France . Elle habite ici et j’aimerais te la présenter .
Elle s ‘appelle Sakura et je suis sûre qu’elle aimerait ton jeu .Surtout maintenant que c’est moi qui prépare les enveloppes ….
-Bien sûr , elle est la bienvenue !
Je m’imaginais déjà un plan à trois ….
Je n’allais pas être déçu , Ayako était bien plus perverse que moi !