Histoires de sexe arabes Histoires de sexe lesbiennes Premières histoires de sexe

Lola à la plage (1)

Lola à la plage (1)



Lola à la plage (1)

Une chaude journée de Septembre sur une plage de l’Atlantique, il y a quelques années….
Nous avions l’habitude avec ma femme Lola de fréquenter une plage naturiste isolée.
Peu de monde ce jour là.
Nous nous sommes installés entre un couple d’allemands et un jeune qui semblait dormir, à une dizaine de mètres.
Lola, malgré ses 50 ans, restait une femme très désirable, avec ses superbes fesses bien rondes, et surtout une très grosse poitrine bien ferme, qu’elle laissait libre de tout soutien…
Elle se défit rapidement de sa petite mini, et du t-shirt manifestement trop petit pour les volumes qu’il était sensé masquer.
Je me suis à mon tour défait de mon short, et nous nous sommes installés pour une petite sieste méritée après la longue marche qui nous avait amenés là.

J’ai pu alors constater que le jeune homme n’était pas indifférent aux formes de Lola, il semblait bien réveillé et son sexe avait apparemment doublé de volume.
Après un court repos, Lola décida d’aller se baigner. Manifestement, le jeune homme la suivait des yeux, très intéressé par les volumes de ma femme, offerts à sa vue.
Lola est alors revenue de la mer, toute mouillée, et je suis sûr qu’elle n’a pas manqué la vue de la queue maintenant bien raide du garçon…

Elle s’est allongée près de moi, et a sorti son paquet de cigarette.
Elle s’est alors rendue compte qu’elle avait oublié son briquet…. Ce que le jeune homme a bien compris.
Une minute après, il se présentait à nous avec un briquet, qu’il offrit à Lola…
“Du feu, Madame?….”
Lola, légèrement rougissante, accepta, et ne manqua pas de reluquer la verge toujours tendue qui semblait s’offrir à elle.

Notre jeune voisin se présenta alors.
Fred, étudiant en kiné, 22 ans. Il venait de terminer ses études, et terminait une semaine de vacances avant de commencer à travailler.
Nous échangeammes quelques propos au sujet des bienfaits des massages, et Fred se proposa pour nous faire bénéficier de ses récentes études.

Lola accepta avec enthousiasme, prétendant une douleur dans le dos, dont je n’avais jamais entendu parler jusque là…

Fred récupéra sa serviette et son sac, d’où il sortit un flacon d’une huile apparemment miraculeuse pour les douleurs dorsales.
Le soleil déclinait, et la plupart des gens quittaient la plage.
Fred demanda à Lola de s’allonger sur le ventre; je me poussais un peu pour laisser travailler le professionnel. Il s’installa à genoux près de Lola, et entreprit de verser quelques gouttes d’huiles sur son dos, qu’il étala délicatement avec la paume de la main sur le dos de Lola, depuis le cou jusqu’à la naissance des fesses.
Il massa alors longuement le dos de Lola, en cercles concentriques de plus en plus large, et avec beaucoup de douceur.
Lola manifestait sa satisfaction par de petits ronronnements.
Le sexe de Frad était à nouveau raidi, et la tournure des évênements commançait à m’exciter…. Je bandais aussi…
Les caresses, plus que les massages de Fred, se sont alors déplacées vers les fesses. Il s’installa alors de part et d’autre des jambes de Lola, et massa longuement ses fesses.
Il avait bien compris que la situation m’excitait, et n’hésita pas à demander à Lola d’écarter les jambes afin de lui masser les jambes.
Quelques gouttes de l’huile miracle, et Fred massait les jambes de Lola; il emprisonnait successivement les jambes entre les siennes afin de masser de bas en haut les cuisses potelées; sa verge frottait en cadence sur la peau ambrée de Lola…
Je devinais, aux petits gloussements de Lola, que les mains douces effleuraient sa chatte de temps en temps.

Fred massa longuement les deux jambes, les cuisses et encore les fesses. Il avait certainement une vue sur la petite chatte de Lola, qui sans aucun doute, devait être largement ouverte et mouillée….
Il lui demanda alors de se retourner.

Lola avait les jous rouges, et j’ai eu la certitude qu’elle avait déjà eu un orgasme….
Mon sexe était à son tour tendu, et l’excitation me faisait moi aussi mouiller….

Fred s’installa entre les jambes de Lola et entreprit de masser sa poitrine; les tétons, déjà bien érigés, trahissaient l’émotion qu’elle ressentait.
Fred caressait avec complaisance la superbe poitrine, le ventre de Lola.
Soudain, sans un mot, Lola agrippa le sexe tendu de Fred, et le guida vers sa chatte, qu’elle engloutit en une seconde….
J’étais à la fois sidéré par le comportement de ma femme, et follement excité de voir la queue toute gluante qui la pistonnait maintenant.

Je m’approchais du couple… Lola me prit alors la verge et me branla en cadence.
Fred pistonnait Lola qui mouillait abondamment, et jouissait en fermant les yeux…
Fred embrassait Lola, je voyais le jeux de leurs langues, et c’est alors que j’ai joui sur la cuisse de Lola!
Pendant une quinzaine de minutes, Fred a baisé Lola à un rythme fou; il s’est subitement raidi, et a éjaculé dans la chatte de Lola en poussant un cri rauque….
heureusement nous étions maintenent seuls sur la plage….
Fred s’est retiré en douceur de Lola, et s’est allongé à ses côtés.

Lola continuait de me masturber en douceur, et sentant mon sexe durcir à nouveau, m’a attirée sur elle, et introduisit ma verge dans son sexe poisseux.
C’était la première fois que je pénétrais une femme remplie du sperme d’un autre homme, et j’ai éprouvé une sensation d’infinie douceur.
Je sentis à nouveau Lola se raidir et jouir follement; j’éjaculais à mon tour dans sa grotte d’amour….

Après un long moment de répis, et alors que le soleil était maintenant bien bas, nous avons décidé de quitter la plage.
Lola était restée nue pendant la traversée du bois, jusqu’au parking, enlacée d’un côté par moi et de l’autre par Fred.
Nous nous sommes quittés là…
Fred et Lola échangèrent un long baiser, et disparut avec sa voiture.
Resté seul avec Lola, nous nous emrassames longuement. Je caressait sa chatte toute gluante de nos plaisirs mélangés.
Elle s’allongea alors dans la voiture, et guida ma bouche vers son sexe que je léchais goulument, pour une ultime jouissance….