Histoires érotiques couples amateurs Premières histoires de sexe

Première fois en fille

Première fois en fille



Première fois en fille dans un bois

Je me présente, Fred, 25 ans, plutôt beau garçon (en tout cas c’est ce qu’on me dit) je cultivais depuis longtemps des fantasmes homos, j’ai pourtant une amie depuis longtemps et suis toujours attiré par les femmes.
Mais mon expérience de la semaine dernière à révélé bien des choses en moi.
Je sortais de soirée, j’avais consommé un peu d’alcool et après un retour en taxi, certains fantasmes ont resurgit. J’habite à proximité d’un bois réputé pour des ses activités “peu orthodoxe”, je m’imaginais parfois des rencontres avec des hommes à cet endroit et pour une fois, j’ai eu envi de franchir le pas. L’effet de l’alcool m’a sans doute poussé à me “lâcher” d’avantage.
Ayant toujours été séduit par la lingerie féminine, et projetant de faire une escale dans ce bois, j’ai l’idée et l’envie d’empreinte les dessous de charmes à ma copine (absente ce soir là pour des raisons professionnelle). L’excitation montait en moi, j’enfilai donc ses bas, un string sexy qui me rentra bien dans la raie et une petite nuisette rose pour le haut. Rien qu’à la vue de mon corps d’en cette tenue, je sentais davantage cette excitation traduit par une monté de chaleur, ce qui m’encourageait à aller plus loin. L’équipement dissimulé sous mes vêtements, j’entamais donc une marche vers la destination en question.
Après 5 min de trajet, je me trouvais donc sur le parking du bois qui me semblait désert. Je pensais alors que ça ne serait pas pour ce soir, jusqu’à apercevoir une ombre entre les arbres.
Je lui lançai un “bonsoir” pour contrôlé le personnage, mon cœur battait très fort, je ne me sentais pas rassuré! L’homme s’approcha de moi et me répondit de la même manière.
-“Je peu peut-être t’aider?” me dit-il.
Etrangement, je ne savais pas trop quoi répondre à cette question, je ne répondis donc pas!
Il s’approcha de moi, et je vis le visage d’un homme, souriant, assez séduisant, d’environ 35 ans. Il me tendait sa main et m’invitait à le suivre. Je sentais la chaleur de mon corps montée, et commençais à comprendre que je ne ferais plus marche arrière maintenant. Je pris mon courage à deux main, et me dis: “c’est certainement le moment d’aller au bout de tes fantasmes”.
Il m’emmenait à une cinquantaine de mètres entre les arbres, me mit contre un arbre et posa sa main sur mon sexe. Je ne m’en étais à peine rendu compte mais je bandais très fort.
Sans davantage de dialogues, il sortit son sexe en m’appuyant sur fortement sur l’épaule comme pour me mettre à genoux, je compris alors qu’il était tant de le sucer! Je me retrouvais donc devant une grosse queue en érection et la pris spontanément en bouche. J’essayais de m’appliquer, je sentais que ce morceau tout chaud dans ma bouche me transformait en chienne! En effet, l’excitation était croissante, et je rentrais sans le vouloir dans la peau d’une femme. Sans stopper la petite gâterie, je me déshabillais lentement en regardant l’homme dans les yeux, et il découvrait alors ma tenue de salope!
Il fit un grand sourire, se retirait de ma bouche et gueula :
-“David, j’ai trouvé une petite chienne, viens voir ça”
Un autre homme débarquait à ma grande surprise je sentis l’humiliation m’envahir. Je présume qu’il devait observer le spectacle depuis quelques minutes. Sans un mot, il se mit à coté de son collègue, sortit sa bite (de taille honnête également!) et me la fourra à son tour dans la bouche. Je suçais donc deux hommes, à genoux dans un bois, déguisé en salope, intérieurement, j’étais comblé! Puis l’un deux m’attrapa les cheveux et me mit à 4 pattes, je sentais que j’étais devenu leur « chose ». Inconsciemment, j’étais sous leur ordre, je n’aurais rien pu le refuser à ce moment là ! L’un deux me remit ça queue dans la bouche, l’autre me baissa mon string, et sans ménagement colla son gland sur ma rondelle et poussa très fort ! Je ne saurais expliquer la douleur j’ai ressentis à ce moment, heureusement que l’excitation compensait, jusqu’a qu’il arrive au fond de mon anus. Ses va et vient répéter me déchirait le derrière, je criais à la fois de douleur et de plaisir, c’était pour moi une vraie révélation.
Ils changeaient de rôle de temps en temps, toujours une dans le cul, l’autre dans la bouche, je relisais que j’étais cette petite salope que j’aimais regarder dans les pornos! Ils prenaient également un malin plaisir à me traiter de pute, de salope, de grosse chienne, également des fessés sur ma croupe pendant qu’ils me défonçaient.
Puis, après une vingtaine de minutes, l’un jouit sur ma langue, l’autre dans mon cul, l’homme en face de moi m’ordonna d’avaler sa sauce, ce que je fis.
Ils se rhabillaient en me laissant comme une petite pouilleuse à leurs pieds.
En partant l’un deux me dit:
“Si t’es une salope, assume-toi!”, et sur ces quelques mots, il prit mes vêtements, et s’éloigna dans la forêt avec son camarade, sans que je ne dise un mot.

J’ai donc dû rentrer chez moi, déguisé en trainée, mon derrière plein de douleur et de sperme, à moitié nu.

Cette expérience reste vraiment inoubliable, et sans hésitation j’y retournerais là-bas me faire souiller! A présent je le ressens, comme l’ont dit ces 2 hommes, oui, je suis une salope !!

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire