Histoires de sexe en groupe Histoires érotiques couples amateurs

Une attente interminable

Une attente interminable



Enfin le week-end, tu es seule chez toi, tu t’ennuies devant la télé mais tu es heureuse. Tu sais pourquoi. Je suis bientôt la, plus tôt dans l’heure, je t’ai envoyé un SMS pour te prévenir de mon arrivé imminente, je t’ai demandé de te préparer comme il se doit car ce soir je vais m’occuper de toi.
À la suite de ce message, tu as passé en revue ton corps, supprimer chaque petit poils disgracieux, parfumé ton corps, nettoyer ton sexe, ton anus et le reste de ton corps.
Tu es donc devant la télé, nue, habillé seulement de tes bas, tu sais combien ça m’excite..tu as envie de te caresser rien que de penser à ce qui va arriver.
Soudain la porte s’ouvre, je n’entre pas je reste juste sur le seuil et je te regarde..tu sens le désir au fond du noir de mes yeux, ce désir te consume, rien que ce regard te fais perdre légèrement pied, tu sens ton entrejambe s’humidifier. Oh oui…tu sais que la soirée va être torride.
Après cet échange de regards sulfureux, je me décide enfin à rentrer, doucement je nous laisse le temps de nous admirer, nous ne sommes par encore au contact, nos esprit vagabondent sur les prairies des idées perverses et notre imagination émoustille nos sens mutuels.
Ça y est je suis à tes côtés, ma main se pose directement sur ta hanche, je te sens frémir au moment du contact charnel de nos lèvres. Ce baiser est chaud, tendre..humide.
Tes mains finissent par se perdre dans mes cheveux, traçant des lignes du bout de tes ongles, m’enchainant alors à tes lèvres, tu sais alors, que je ne pourrais pas me dérober avant la fin.
Tu attend la suite, les paupières mi-closent, imaginant tout un terrain de fertilité ou le plaisir est roi. Mes mains finissent par remonter de tes hanches à ton visage, elles effleurent tes seins, passent loin de tes tétons, il n’est pas encore l’heure.
Je suis toujours habillé, dans la précipitation de ce baiser je n’ai même pas pensé à me glisser dans la peau d’Adam, quel idiot je suis..je rectifie le tir rapidement, tu sens alors que je me recule, et tu entends plus que tu ne vois les habits tomber au sol. Plus un bruit, tu ouvres alors les yeux et tu me vois. On se voit. Adam et Ève. Beauté et nudité. Sexe et sensualité. Amour.
Après cette pause hors du temps, les choses sérieuses commencent. Tu te relevés, et viens contre moi, debout, ta main descend directement contre mon sexe, tu sais que tu n’as pas besoin d’y aller par quatre chemins..je suis déjà prêt depuis longtemps.
Je sens tes doigts effleurer ma verge, jouer avec le frein, tu entends mon premier gémissements, je ne veux pas être le seul à me perdre, alors ma premier main englobe doucement ton seins et commence à le caresser. L’autre te caresse le ventre. Chaque caresse descend de plus en plus bas, je finis par caresser ton mont de Vénus puis le trajet arrive au bout. Nous y sommes. Chacun la main sur le sexe de l’autre, l’ouverture du bal commence. L’un attaqué par des viens et viens tandis que l’autre penche plus tôt pour de légères rotation, les souffles s’accélèrent, les jambes tremblent légèrement, le temps perds de son emprise,toi,moi, rien que nous deux, de plus en plus vite!!
Après un certain moment, la vitesse de croisière ralentie, un chuchotement me parviens à l’oreille “viennnssss…”
Si tu savais comment j’attendais ça..tu t’allonges sur le canapé, toujours ce regard..il en dit tellement long sur les sentiments qui bouillent au fond de toi.
Je suis la, je me rapproche de toi, tu sens nos peau se frôler, se toucher, un frisson échangé. Nos mains se balade sur nos corps, il est temps.
Je t’embrasse le cou, doucement,les seins doucement, le ventre et je descend doucement..ton souffle s’accélère, tu sais ce qui va arriver, tu finis par laisser ta fleur s’ouvrir, ma langue se rapproche, prête à recevoir ce nectar si excitant..je joue de ma bouche contre ton pistil, des mouvements lent mais puissant de long en large..tu commence à trembler, à te perdre dans tes sensations..
Je n’en peux plus, j’ai envie de te découvrir au plus profond de ton être, j’ai envie de ne faire qu’unitée, j’ai envie d’aller jusqu’au bout du monde, ensemble. Avec toi, seulement toi. Je me place alors entre tes jambes, nous avons jamais été aussi proche, je t’embrasse et m’enfonce doucement dans ton sexe. Chaleur, douceur, plaisir. Nous bougeons à l’unisson, nos mouvements s’accordent sur la même partition, le rythme est parfait, chacun sait ce qu’il doit faire, les gémissements sont de plus en plus fort, agitation, extase.
Après un moment à se regarder dans les yeux, tu décides alors de changer de position, tu te retournes alors et me présente un acceuil très chaleureux. Je ne peux résister plus longtemps, je finis par te chevaucher, tu aimes tellement ça..on continue de plus en plus vite, de plus en plus fort..on se sent partir, sur le même rythme vers un orgasme qui nous expulse dans un univers parallèle, notre univers, celui que seuls nous, nous connaissons.
On s’allonge côté à côte, je te caresse le visage , tu me souris. Je t’aime.