Histoires d'inceste Histoires de sexe hétéro Histoires de sexe soeur

Sollicitation Gérontologue (2)

Sollicitation Gérontologue (2)



Naturellement quand ayant couché avec Flavie. La porte devenait grande ouverte envers toutes sollicitations féminines du foyer d’accueil. Les dames faisant leurs approches une à une aussitôt qu’elles en avaient l’opportunitées. Sans trop être envahissantes. M’adressant la parole intelligemment sans trop me mettre de pression inutile. Devenant leur proie se sachant quand même un peu plus jolie que Flavie. À l’exception de Lise (49 ans) et Ghislaine (75 ans) un peu moins désirables. Mais elles savaient instinctivement qu’elles auraient leurs chances elles aussi. Leurs intuitions me disant très ouvert à la gérontologie. Elles allaient toutes y passer. De la plus jeune à la plus vieille. De la moins belle à la plus désirable. Parce que c’était ainsi se sachant très convaincante par moment. Les offrandes monétaires pouvant apparaître si elles devaient essuyer un refus.

Me dirigeant vers la douche commune ouvrant la porte. Remarquant Andrée (53 ans) déjà sous le jet d’eau se lavant le rideau fermé. Le groupe m’ayant signifié un jour plus tôt que ma présence en ce lieu ne les gênaient pas du tout. En autant qu’il n’y est pas de gestes ou bien d’interactions déplacés faites de mon côté. Disons que je m’attendais à ce que se soit elles qui me fassent part de telles actions. Prenant place dans la deuxième douche me déshabillant. L’eau à présent assez chaude déferlant sur mon visage. Trois minutes passées mon rideau derrière s’ouvrant tout doucement. Ressentant la présence d’une personne derrière mon dos. Sa main gauche placée devant ma bouche. La dame me signifiant de rester discret. Ne portant qu’une petite culotte. Collant son corps chaud contre le miens. Andrée sans équivoque consciente de sa présence. Mais faisant comme s’il ne rien n’était. Reste tranquille…Je vais m’occuper de toi à présent…

Sa main gauche obstruant toujours mes lèvres. Apposant sa main droite sur ma tige dressée. Reconnaissant la rondelette Lise et son odeur de femme mûre. La madame dégageant une chaleur corporelle fort intense. Ses gros seins ronds appuyés la pointe de ceux ci durcie. Me masturbant la verge tout doucement. Créant une situation particulièrement chaude et inappropriée. Appuyant ma main gauche sur le mur devant. Mon excitation augmentant de plus en plus. Lise de petite taille (5 pieds 2) avait des mains douces et délicates. Venant me parler tout bas pour m’allumer encore plus…

Lise – Andrée t’entend gémir…Elle doit sûrement mouiller de la chatte présentement…

Continuant sa motion du poignet la madame se sachant très efficace.

Lise – Alors t’aime çà mon petit loup…J’en ai que pour quelques minutes avec toi…Sois patient…

Arrêtant l’eau s’essuyant à la hâte. Sortant avec une serviette blanche autour du corps. Andrée devant le miroir se pomponnant un peu. Lise me signifiant un Désolé jeune homme. Mais je dois me laver moi aussi. Enlevant sa main gauche de sur ma bouche. Arrêtant aussi sa masturbation. Passe à ma chambre (no 9) vers 23 heures ce soir. Si tu veux donner suite à cette situation. On pourra discuter un peu avant si tu veux. Ouvrant le rideau saluant Andrée impassible et calme. La madame se dévoilant sans gêne les seins dénudés. La pointe de ceux si en érection. Son regard de cochonne le sourire ratoureux. Quelques commentaires fait à feu couvert. La dame de 53 ans demandant à sa comparse si j’étais chaud…

Lise – Comme de la braise…
Andrée – Marie-Paule (63 ans – De la chambre voisine) à entendu son ébat au complet avec Flavie…
Lise – Comment s’était…
Andrée – Un peu infernal selon ses dires…Disons que son enivrante jeunesse la complètement chavirée…
Lise – Juste à voir son sourire radieux au lendemain…Je suis pas étonnée…
Andrée – Elle l’a fait venir deux fois…
Lise – Hummmm…Vieille cochonne…
Andrée – La deuxième fois dans sa bouche…
Lise – (Restant bouche bée…Ses lèvres salivant restant entrouvertes…) Ah…Jusque là…

Lise se douchant à présent à mes côtés. Une situation étrange mais à quel point perverse. L’attente créant une tension sexuelle inouie. La dame semblant faire glisser l’archet entre ses cordes. Des sons visqueux résonnant alors à mes oreilles. Un bref instant d’auto-satisfaction continuant à se savonner par la suite. La vue de son sous-vêtement rose pâle sur le sol me donnant toujours la trique. Réalisant qu’elle devait être hyper chaude au pieu. Juste à l’entendre de sa voix douce et chaleureuse. La plus jeune de tout le foyer d’accueil et l’une des plus gentille. Semblant être prête à se faire assouvir elle aussi de ma jeunesse inexpérimentée. Fredonnant une chanson de Dalida je crois. N’en sachant trop le titre exacte (Avec le terme 18 ans dans le refrain).

Mon nettoyage terminé me rhabillant pour entamer mon travail ménagé habituel. Andrée toujours présente la croisant du regard. Me lançant une remarque avant de partir la serviette au corps. Si tu sorts caché d’un linge jusqu’à la taille. Nous on et ouvertes envers celà aussi. En prenant note mes vêtements ressortant parfois mouillés à cause de l’humidité de l’eau sur le sol. La longiligne madame me souriant avant de retourner vers son logis tout près.

Ma journée terminé me remémorant Lise qui m’avait demandée de venir la voir en soirée. Regardant un film (Jurassic Park III) allongé dans mon lit tombant endormi. La dame venant cognée à ma porte vers 23 heures 30. Me demandant de lui ouvrir.

Lise – Heyyyy…T’es pas venu…
Moi – Désolé…Je suis tombé endormi…
Lise – T’avais pas l’intention de me poser un lapin…
Moi – Non…Non…Prends le pas personnel…Il y a des jours comme celà…
Lise – Ah…Bon…Enlève ton sous-vêtement…J’ai bien envie de sucer ta belle petite queue de jeune insolant…

Lise étant une voluptueuse femme très joviale aux cheveux blonds. Avec les yeux bruns et un sourire radieux. Portant une robe de nuit blanche avec des motifs bleus lui allant à merveille. L’enlevant pour la laisser tomber sur le sol. Me dévoilant sa grosse poitrine de femme en chaleur. Portant une petite culotte noire son corps me démontrant beaucoup de cellulites. Une belle grosse mature en manque d’affection. Ses lèvres rougies de couleur rose pâle. Prête à se faire enfourner de ma baguette de pain. Pour la plonger dans sa délicieuse dorure de beurre chaud. S’abaissant pour me faire une fellation. La madame savait varier les rythmes pour me procurer une excitation maximale. Alternant Tout doucement avec les lèvres. Puis assez rapidement avec sa main droite. Arrêtant sa motion quatre minutes plus tard. M’indiquant de m’allonger sur le lit. Elle avait visiblement hâte de se faire pénétrer la sentant fébrile.

Lise – C’est moi la capitaine du bateau maintenant…Laisse toi aller au gré des vagues…

Enlevant sa petite culotte pour venir me chevaucher. Empalée sur ma tige faisant bouger son bassin comme une vrai déesse des mers. Une cadence lente ne voulant brusquer les choses. Discutant durant l’interaction d’une voix douce et chaude. Elle bougeait ses hanches avec beaucoup de sensualité…

Lise – Je suis en chaleur…Tu me fais mouiller…Viens goûter à ma vieille chatte un instant…

Se déplaçant pour me présenter sa vulve poilue devant le visage. Quelques léchouilles vaginales la faisant réagir. Ondulant son entrejambe humectant son odeur de cyprine et d’urine de près. La voilà revenue sur mon pieu avec une fougue un peu plus rythmée. Le dos dressé empoignant sa grosse poitrine de ses mains. Venant les porter ensuite au dessus de sa tête. Accélérant sa cadence en penchant son corps contre le miens. Le lit vibrant d’un rythme soutenu. Une tigresse en chaleur qui voulait voulait se faire introduire de la pointe de mon pinceau mouillée. Trempant celui ci de vas et viens humide et chaud. Les ressorts du matelas craquant sous la pression de nos deux corps en fusion…

Lise – T’es tellement beau…Je suis toute chaude…

Replaçant son corps vers l’arrière. Me démontrant toute son expérience de femme émoustillée…

Lise – Hummmmm…Ouiiii…Ouiiiiii….Ouiiiiiiii…

Accélérant sa cadence se retirant brusquement pour s’allonger les jambes grandes ouvertes…

Lise – Allez viens…Fourre moi maintenant…Prends moi…

Complètement allumé m’introduisant rapidement en elle. Fourrant la madame en vitesse la musique ne couvrant pas notre ébat cette fois ci (lire texte précédent). Tout le palier du bas pouvant fort probablement entendre mes intrusions vaginales. La madame jouissant à voix haute exprimant quelques Ouiiiii…Ouiiiii…Ouiiiiii…C’est bonnnnn…Ouiiiiiiii… Déplacée sur le côté avec sa jambe droite appuyée sur mon épaule droite. Découvrant son vagin béant et sa corpulence flasque. Me démontrant une belle souplesse étalant mon corps sur celle ci. La madame gémissant la bouche entrouverte. Prenant visiblement beaucoup de plaisir à se faire introduire ainsi. Éjaculant en elle au final mon corps vibrant en saccade. Ma sève coulant dans son antre chaud Lise visiblement essoufflée. Venant l’embrasser je savais alors lire la satisfaction dans ses yeux. Caressant son ventre rebondi puis ses seins. Ses grosses fesses et ses grosses cuisses ne me laissant indifférent aussi.

Allongée s’allumant une cigarette le corps mouillé. M’affirmant qu’elle avait beaucoup aimée faire l’amour avec moi. Ajoutant qu’elle avait un peu de poids à perdre. Disons entre 20 et 30 livres de façon raisonnable. Qu’elle aurait aimée le refaire une deuxième fois. Mais qu’elle n’avait tout simplement plus d’énergie à donner.

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire