Histoires de sexe gratuites Histoires porno Premières histoires de sexe

Le salon de l’humiliation 4

Le salon de l’humiliation 4



Une fois que tout est en ordre, le black demande à Sophie de s’installer sur la chaise de façon à avoir les genoux à terre et le ventre à plat sur l’assise de profil au public. Sans trop rechigner, Sophie se met en position en tirant au maximum sur sa jupe pour l’empêcher de remonter sur ses fesses.

Le black s’approche et demande à Jean de se placer derrière Sophie, Jean qui ne prête plus attention à moi, s’approche du cul de ma copine avec ses yeux de pervers.

Le black, lui, vêtu de sa serviette, se place à genoux en face de ma belle, dénoue son habit et demande à Sophie de s’activer sur son sexe, histoire de lui occuper les mains. Sophie obéit et s’étire au maximum pour lui avaler le gland. On croirait vraiment qu’elle en veut plus. Je suis pas sur qu’elle se rende compte que c’est notre pervers de voisin qu’est à 2 doigts de lui toucher les fesses.

Jean approche ses mains tout en jetant des coups d’oeil au black sachant pas trop jusqu’où il a droit d’aller.

Le black, lui, déjà sur une autre planète, ne le regarde pas, il att**** les cheveux de Sophie pour l’inciter à mettre plus d’amplitude dans son mouvement de tête.

Jean att**** le tissus de la jupe et le remonte sur son dos pour profiter au maximum du spectacle. Il s’installe à genoux entre les jambes de Sophie pour la forcer à écarter les cuisses. Il commence par caresser l’arrière des cuisses et remonte petit à petit. Il atteint maintenant ses fesses qu’il masse tendrement, fait coulisser un doigt le long de la raie. Il retire son doigt pour le porter à sa bouche et l’humidifier. Il retourne à ce cul offert et fait pénétrer son doigt dans le sexe de ma copine. Il approche son visage et vient mordiller le lob de fesse.

Sophie, les yeux fermés comme à son habitude gémit sous cette douce morsure.

Je ne comprend plus rien. Elle s’est toujours plaint à moi des agissements du voisin et elle est là, à se laisser faire. Que dois-je faire? Je m’attendais pas à ce qu’elle puisse prendre du plaisir dans une situation comme celle là. Peut-elle m’en vouloir si je fais tout arrêter? Jusqu’où je suis sensé laisser aller ce jeu? Et comment je peux faire arrêter ce jeu ? Je sais même pas. On ne me laissera pas monter pour taper tout le monde. Et même si j’y arrivais, le black me maîtriserait d’un seul doigt…

Pour le moment, ils ne lui font pas de mal. Je préfère attendre encore, quitte à ce que tout le monde me prenne pour un cocu.

Jean a maintenant retiré son doigt pour laisser l’accès à sa langue, il joue avec son petit bouton et vient boire littéralement son jus. Les mains sur chaque fesses, il écarte au maximum et vient titiller de son doigt mouillé son petit trou. Sophie ne se retient plus, elle ne cache plus ses gémissement qui s’apparentent maintenant à des cris. Jamais j’aurais pensé que ce mec aussi banal ait un doigté de ce genre et la première surprise doit être Sophie.

J’avoue qu’avec un peu de recul, la mise en scène et l’image que donne le trio est très excitante… mais il s’agit de ma copine, je ne peux pas me permettre des pensées de ce genre.

Sophie n’arrive plus du tout à se concentrer sur la fellation qu’elle fait au black, ce qui doit l’énerver un peu car il demande à son pote de baise d’échanger leur place. Jean ne s’y oppose pas. Il a le sourire de ceux qui espère une récompense, après ses préliminaires si gentiment donnés.

Mais j’espère toujours que ma copine revienne à elle. Avec le voisin en face d’elle, elle réalisera surement mieux ce qu’elle est en train de faire…