Histoires de baise Histoires de sexe mobiles Histoires de sexe noir

Mures41/tel.rose, la drogue du branleur

Mures41/tel.rose, la drogue du branleur



Une pute au téléphone. C’est si simple: composer un numéro, écouter les annonces des femmes, et choisir la salope à qui vous pourrez tout dire en vous branlant.
Mine de rien, c’est une drogue addictive, qui peut se solder par des factures ruineuses à la fin du mois.
Que ceux qui maîtrisent leurs pulsions me jettent la première pierre.
Exemple de contact érotiques au téléphone complètement artificiel:
la femme débite un scénario, le même pour tous les clients: Je suis ta salope…où es-tu? Comment es-tu habillé? Et si je venais me glisser près de toi…Elle est dure, ta queue? J’aimerais la mettre dans ma bouche…
J’ai entendu trop souvent ce genre de choses. Cela ne m’excite presque plus.
je me souviens avoir dégorgé des litres de foutre pour une jeune fille qui ne disait presque rien.
Sa voix était timide, toute douce. Elle prétendait s’appeler Julia. Je ne crois pas qu’elle mentait lorsqu’elle prétendait être étudiante.
Sa voix était un murmure. On aurait dit une petite jeune fille qui parle tout doucement au milieu de la nuit pour ne pas éveiller l’attention de ses parents.
quelle fraîcheur innocente dans sa voix!
-ça m’excite de me branler avec toi…ma queue est toute dure, j’ai envie de jouir pour toi, Julia…et toi, tu as envie de te caresser?
-oui, murmura-t-elle dans un souffle…
-Oh, Julia, je bande. Je touche ma grosse queue qui s’enfile dans de toutes vieilles chattes. Ce soir, je me suis branlé en pensant à toutes les vieilles dames qui l’ont mise dans leur bouche. C’était magnifique de les voir déguster de la bite..
-Oui,…ça m’excite…tu baises des vieilles? ça me plaît…
visiblement, la petite se caresse vraiment.
-Tu me fais monter le sperme, ma petite salope, dis-je avec une voix attendrie qui contraste avec la crudité du propos. Tu veux bien être ma petite pute? Tu sais que tu es là juste pour vider les couilles d’un inconnu?
-Oui, j’aime faire ma petite salope, répond Julia avec sa voix de gamine. Je vis encore chez mes parents. S’ils savaient ce que je fais…
-Tu as déjà fait gicler des bites aujourd’hui?
-Oui, trois…réponds l’étudiante à la voix d’ange.
En fait, elle ne me dit pas grand-chose. Pas de “Je vais me glisser vers toi…Je te lèche en commençant sur tes couilles, puis je monte lentement..etc…” Elle ne fait que soupirer légèrement, et se caresser, en répondant à mes questions par de petites phrases.
Je l’appelle “petite pute” comme on dirait “ma petite chérie”.
-Tu sais, je jouis beaucoup dans le vagin de Solange, elle a pourtant plus de 70 ans, mais c’est pour de la foutre en missionnaire sur son lit conjugal au mobilier vieillot, juste quand son mari s’éloigne pour une course. J’ai joui sous les coups de langue de la grosse Monique, mais c’est ta petite chatte que j’aimerai piner, Julia chérie.
-Oh oui..j’aimerais ça.
Traduction: je me touche, j’aime me sentir salope dans ma chambre en faisant juter des inconnus à la barbe de mes parents, et maintenant, une bonne queue bien dure dilaterait mieux les parois de mon petit vagin que ce gode en plastique que je cache dans mes affaires.
-Raconte-moi, avec ces vieilles dames. Elles te sucent?
-Certaines le font très bien, comme Brigitte. Ce que j’aime surtout, c’est quand elle me lèche les couilles.
-J’aime le faire aussi, je le fais à mon copain, il adore.
-Et ta petite chatte, comme elle doit être bonne.
-Mon copain, il me dit qu’elle est toute douce. Je crois qu’on jouit bien dedans.
Je sens monter le foutre.
-Julia, dis-moi encore que tu es ma pute. que tu veux me faire gicler.
C’est peut-être artificiel, mais j’avoue qu’une jeune fille toute fraîche qui se dit vouloir me faire gicler, cela me fait justement gicler.
J’imagine que dans un appartement familial dont j’ignore tout, un couple de braves gens est en train de dormir, tandis que leur gentille fifille se taquine la fente à toute vitesse, en disant à un inconnu: Je suis ta salope, je suis ta pute.
Après avoir dit “bonne nuit Maman, bonne nuit Papa”, la petite fée qui cache bien son jeu va s’isoler dans sa chambre, et d’une voix murmurante, va faire gicler une douzaine de bites jusque tard dans la nuit.

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire