Histoires de tromper Histoires érotiques

Les aventures de Brigitte – CHAPITRE 9

Les aventures de Brigitte – CHAPITRE 9



CHAPITRE 09 – Tata Catherina

Il est 1h30 du matin et elles reprennent le chemin de la maison quand soudain une voix de femme un peu rude les interpelle.
_ excusez moi vous auriez du feu mes cheries s..vou..plaie ?
elles sursaute et aperçoit une femme mure, l’air d’une pute, sortir de l’ombre et s’avancer vers elles.
_ bien sur repond Brigitte en faisant signe a Alex de lui passer le briquet.
_ J’arrive a rien ce soir, par contre vous deux … ahah j’vous ai entendu couiner un peu partout dans la maison du pharmacien, il vous a fait le coup du viagra …?
elle a un accent bavarois
_ euh oui, mais qui etes vous d’abord !
_ c’est un ancien client a moi dit elle en reajustant sa mini jupe et attrapant le briquet que lui tend Brigitte. elle allume sa tige et rend le briquet.
_ nous sommes de ses amies ! dit Brigitte on ne couche pas avec lui pour le fric ! mais c’est peut etre un tord car il a l’air d’en avoir ! nous on baise surtout pour l’eclate !
_ on pourrait peut etre s’eclater ensemble alors, je vous paierai meme car ce soir c’est moi qui ai tres envie …
_ OK ! dit Alex, cinquante chacune et on va chez toi, ça marche ?
_ C’est partie !
elles remonte la rue encore un peu plus haut que la pharmacie et entre dans un hall d’immeuble. devant les portes de l’ascensseur la pute se mets a gesticuler sur place.
_ ça vous derrange si on fait un crochet par le local a ordures j’ai une envie pressante.
_ biensur que non ! mais tu ne peux pas attendre d’etre chez toi !
_ oh non c’est bien meilleur ici ! repond t’elle en ouvrant la porte de la cave.
_ et puis ça fait raler le gardien … j’adore ! vous venez ?
Alex precede Brigitte et quelques marches plus bas, elle ouvre une autre porte “local poubelle”.
_ les trucs degoutants avec mes clients je les fait ici ! vous avez deja vu une ondine ?
elles n’ont pas le temps de repondre que la pute se pisse dessus, elle oriente son vagin vers le creux de sa cuisse et dechausse juste son talon pour que son escarpin se remplisse. les deux filles restent un peu scotchées puis elles s’accroupissent pres d’elle pour la carresser.
_ umhhmm c’est trop bon, trop chaud et sa soulage .. je vous en ferais peut etre une autre tout a l’heure sous la douche.
elle se dechausse completement et telle une coupe de champagne elle boit la premiere et propose une gorgée a Alex qui refuse poliement, Brigitte a du mal a resister car c’est tout un vieux fantasme …
_ allez trinquons ! elle porte l’escarpin a son nez et prend une petite lampée. la pute vide sa pisse par terre et se rechausse.
_allons boire un verre maintenant ! affirme t’elle en sortant du local. Alex fait signe a Brigitte qu’elle est completement zinzin et beurrée. ils se mettent a pouffer de rire et la suive. une fois dans l’ascensseur elle se frotte a la queue de Brigitte qui se rend compte qu’elle a oubliée sa culotte chez Alain.
_ alors on sort sans culotte ? ou tu l’a oubliais chez l’autre vieux cochon ?
_ a la pharmacie quelques par dans son sejour ! repond Brigitte
_ oh moi aussi ! dit Alex
_ ne vous inquietez pas les minnette tata Catherina va vous trouver des ptites culottes !
sous le nom “tata” les quelques inquietude qui pouvait encore planés se dissipent, elles se sentent un peu plus rassurées.
_ ding ! fais l’ascensseur
_ nous y voila … derniere etage tous le monde descend … y a que moi ici, tout l’etage et a moi vous allez voir.
elle sort ses clefs et ouvre la porte de son appart. une lumiere tamisée les accueils dans un decor tres boeme avec des tentures sur les murs, des foulards partout, des fringues plus sexy les unes que les autres eparpillées un peu partout et une odeur de tabac froid, d’encens et de sexe, un melange tres aphrodisiaque …
Catherina se dechausse dans l’entree et enleve ses bas souillés de pisse qu’elle jete dans le coin derriere la porte. elle les enmene ensuite vers son sejours ou elle les invite a s’asseoir. elle enleve le reste de ses fringues et se retrouve completement a poil pour leur proposer un verre … les deux repondent en coeur … whisky !
_ vous savez ce que vous voulez au moins !
elle sert trois verres et les fait la suivre dans sa salle de bain pour qu’elle puisse se laver et qu’il continue de faire connaissance.
une immense salle de bain au fond d’un couloir comme si elle etait dans l’autre appartement. une baignoire d’angle trone dans un coin de la piece avec des mirroir encastrés au mur. elle fait chauffé l’eau et allume la pomme de douche, elle leur propose de s’asseoir sur les poufs pour apprecier aussi le spectacle qu’elle va leur servir. elle se pose sur le bord de la baignoire face a elles et recommence son jeu de pisseuse, elle reussi a se pisser dans la bouche et partout ailleur puis elle se caresse avec sa pisse et se rince. elle fait sa toilette et continue de bavarder …
_ bon qu’est ce qui vous fait bander l’un et l’autre hors mis de vous deguiser en gonzesse ? et pas de secret pour tata Catherina, les putes c’est comme les pretres en plus chere on peut tout leur dire elle s’en foute, mais vous ça vous fait du bien.
_ les grosse bite qui puent et l’odeur de la merde !dis Alex
_ oh moins c’est directe … j’aime ça ! et toi ? dit elle en faisant un signe de tete a Brigitte.
_ les pieds nylonnés et les pantoufle sexy bien odorante.
_ je me doutais que tu etais plus glamour que cette adorable petite cochone … humm …vicieuse amour qui n’a pas voulu de mon pipi !
_ je ne vous connaissez pas !
_ oh la prude ! et maintenant que tu me connais !
_c’est different biensur, mais uniquement si j’ai ce qui l’accompagne !?
_biensur ma mignonne approche toi et toi si tu prefere aller jouer les fetishiste va fouiller dans mes petites culotte et mes chaussures !
Brigitte ne se fait pas prier et laisse Alex visiblement entre de bonnes mains.
elle continue de visiter l’appart, tout en se tripotant la bite, en reniflant des culottes et des bas abandonnés ici et la. dans l’une des chambres Brigitte tombe sur un placard rempli de chaussure en vrac qui s’illumine a ses yeux comme un tresor de doublons d’or et de pierres precieuses.
elle en choisit quelques une et s’allonge sur le lit pour les contempler et les renifler tout en se branlant …
pendant se temps Alex et Catherina batifollent dans la baignoire.
_ hum quel parfum ! se dit Brigitte en imaginant la vie qu’elles ont du avoir aux pieds d’une pute, le nombre de pas qu’elles ont du faire, les gouttes de spermes aux quels elles n’ont pu echapper.
elle se redresse et continue de farfouiller dans les placards tout en tendant l’oreil vers la salle de bain ou l’on entend l’eau s’eteindre… quelques secondes plutard, Alex et Catherina font leur apparition a poil et a moitié trempés.
_ alors la fetishiste, tu trouve ton bonheur ?
_ oh oui et je continue de cherhcer … dit Brigitte
_ par la je crois … tiens ! Catherina sort un sac plastqiue qu’elle renverse sur le lit … des petite culotte et des string de toutes sortes … pour vous couvrir tout a l’heure, prenez en plusieur si le coeur vous en dit ! et puis … a voila ceux que je cherchais ! elle se penche par dessus d’un monticule de linge en vrac et att**** un sac de voyage qu’elle ouvre mysterieusement … elle sort tout un atirail de godes et de plug, choisissez aussi, c’est des cadeaux de clients, je ne m’en suis jamais servi a part la fois peut etre ou il me l’on offert et encore !
Alex s’empare d’un plug, le leche et se l’enfile direct, il se dilate encore tres vite apres la seance de la douche où il s’est presque prit une main dans le cul.
_ et pour toi, ma petite Brigitte, suis moi !
elles se dirige vers le hall d’entrée ou elle ouvre un grand placard remplit de boites a chaussures …
_ ta braquée un magasin ou quoi ! dit Brigitte sous l’effet de la surprise.
Catherina sort trois boites estanpillées 40, les pose sur un autres tas de bordels et ouvre la premiere, c’est une paire de mule à talon classic en cuir noir dentelé.
_ oh j’imagine deja toutes les bites que je vais pouvoir faire gicler dedans ! s’exclame Brigitte
_ et regarde celle ci ! dit elle en ouvrant la seconde boite
un magnifique modele de mule marabou orange et la troisieme une adorable paire de mule en bois rouge a pois blancs.
_ oh je ne sais pas quoi dire … merci !
_ tu me diras merci plutard j’ai encore quelques bricole a vous donner toutes les deux …
elles retournent vers la chambre et trouve Alex a quatre pate sur le lit en train de se goder le cul, Brigitte s’empare de son gode et le pilone dans tous les sens jusqu’a ce qu’il lui demande d’arreter.
_ quand vous aurez finit de jouet toutes les deux venez me voir que je vous habille un peu differemment …
_ j’ai un amis boulangé qui aime bien les patisseries dans votre genre et c’est bientot l’heure des croissants…
_ ça tombe bien j’ai un pti creux ! dit Alex
_ tiens pour toi ! enfile ça ! lance Catherina en meme temps qu’une mini jupe plissée, un mini pull et de grandes chaussettes blanche a mi cuisse.
_trop sexy, ma cherie ! Tiens enfile ça ! dit Brigitte en lui sortant la paire de mules noir que Catherina vient de lui offrir.
_ hum oui qu’elle est magnifique comme ça n’est ce pas ! s’emmerveille Catherina, et avec ta petite gabardine noir … ouh la la, tu vas faire des ravages.
elle reprend sa fouille methodique parmis les tonnes de fringues ammassées dans des sacs de tous genres, de cartons empilés et griffonés a la mains. elle en sort triomphante avec un sac de culotte et de soutif “fendues” !
_ tiens ça t’evitera de la perdre … plus besoin de l’enlever et c’est beaucoup plus discret !
Brigitte fouille dans le sac et en sort un ensemble en dentelle noir qu’elle enfile apres avoir enlevé sa robe.
_ pendant que tu es a poil profites en pour enfiler ça a la place de ta charmante petite robe ! lance Catherina comme elle a fait avec Alex en lui jetatnt une robe un peu nuisette en satin et en mosseline transparente orange et un gilet noir un peu plus long. Brigitte sort les mules marabou de leur ecrin de carton, complete la panoplie en se chaussant et deambule un peu dans la piece en faisant un tour sur elle meme.
_ ravissante ! il ne manque plus qu’un detail. s’interroge Catherina en cherchant du regard quelques choses sur sa coiffeuse.
elle prend un bandeau a cheveux façon boeme et le coiffe en lieu et place de celui de Brigitte.
_voila … parfaite ! il ne reste plus que moi ! a vous deux de m’habiller, sachant que je porterai de toutes façons un manteau pour me cacher un peu …
_ des bas, des perles et un tailleur chic et court ! propose Brigitte et des ballerines de cocquine !
_ explique toi sur les ballerines de cocquine ! demande Alex en se mordillant les levres d’avance sur la description que Brigitte va en faire …
_ il faut qu’elle soit tres decouvertes et qu’elle puisse se dechausser et se rechausser sans y toucher ! c’est tout !
_ je crois avoir plusieur modele de ce genre, tres denudée sur le dessus laissant apparaitre la naissance des orteils.
_ et on va remplir toutes les trois nos chaussures avec du sperme que l’on va pomper a toutes les bites du quartiers ! soupir Brigitte …
_ t’es une vrai chienne en manque ! lui balance Catherina, on va bien s’occuper de toi, va, ne t’inquiete pas, mais pour l’instant c’est pour Alex que je voudrais allez chercher des croissants …
_ pour moi et pourquoi specialement pour moi ? demande Alex
_ parce que le boulanger est plutot beau gosse, jeune, seul et comme toi il aime les garçons !
Alex a les yeux qui brille et dit
_ mais qu’est ce qu’on attend, j’ai faim moi !
les deux autres se mettent a rire en la voyant faire un bond du lit et courrir vers la porte avec un …
_ bon vous venez !
_ et si je ne portais rien d’autre que mon manteau avec des bas ? propose discretement Catherina a Brigitte !
_ oh oui se serait trop bon de te voir a poil sous un manteau !
Catherina enfile une paire de bas autofixant et un manteau de fourrure avec de grosse lunettes de soleil. elles arrivent dans l’entrée et Alex tape du pied devant la porte …
_ du calme ! dit Catherina, on a le temps et de toutes les façons on y sera avant l’ouverture pendant sa pause car c’est aussi lui qui enchaine le service a 6h00.
_ oh mais je veux bien faire la boulangere … s’exclame Alex
Catherina enfile une petite paire de ballerine rouge sans les mains et elle se dechausse legerement a chacun de ses pas, c’est divin, Brigitte se rince l’oeil comme c’est n’est pas permis et Catherina le sens.
_ tu veux bien te mettre a genou et me dire si les adorables petites choses que je viens de glisser a mes pieds te conviennent s’il te plait … et …est ce que tu pourrais en meme temps les renifler pleinement pour que tu puisse t’enivrer de ton parfum preferer …
Brigitte n’attendait que cette invitation pour etre comblée de bonheur … elle s’execute et renifle le doux parfum de cuir caramelisé qui s’echappe de la charmante ballerine.
_ ah bah bravo, on est pas parti ! se plaind Alex
Brigitte se releve, Catherina s’empare de son sac et d’un jeu de clef.
dans l’ascensseur Catherina se dechausse et branle la queue de Brigitte avec sa ballerine. Alex comprend alors que pour le moment elles doivent se concentrer sur son plaisir et ses fantasmes. Alex se dechausse a son tour et porte sa mule de bois au nez de Brigitte qui la respire profondement …
_ ding ! les portes s’ouvrent et surprises un homme vetu d’une blouse d’ouvrier se tiens devant la porte la clope dans le coin du bec. la scene le laisse tellement bea qu’il en perd son megot …
_ bonjour mon jean-pierre ! t’as vu c’est du premier choix ! tu peux matter si tu veux on va la faire jouir, par contre si tu veux toucher tu connais le tarif !
le type sort sa queue et se branle en les mattant toutes les trois.
_ tu veux lui faire plaisir et te branler dans sa jolie chaussure pour la remercier.
Brigitte se laisse aller, soumise a la vue de ce voyeur inconnu qui s’empare de sa jolie mule de plume et se branle devant elle en la regardant, objet de son fantasme lubrique, il ne tarde pas a remplir sa tache et de se vider par accoups frenetique dans la mule de Brigitte qui jouit a son tour dans la petite ballerine de Catherina.
_ oh quel bonheur intense ! s’exclame Brigitte en attrapant sa mule des mains du type, l’ignorant presque, elle la renfile, apprecie la douce chaleur du sperme entre ses orteils. elle se ravise un instant.
_ hum, merci ! venez ici je vous pris … jean pierre c’est bien ça ?
_ oui ! dit il fierement
_ a genou jean-pierre !
le type s’execute ne demandant qu’a etre le joujou sexuelle de ses “droles de dames” et Brigitte dechausse son pied souillé et le colle sur le nez de jean pierre pour bien l’essuyer et le beurrer puis le rejette du bout des orteils avant de se rechausser pour prendre la direction de la sortie. Catherina et Alex son ecroulées de rire et passe devant le type en l’ignorant a moitié pour rejoindre Brigitte qui a prit de l’avance.
_ attends nous !
une fois dans la rue, Alex et Catherina felicitent la mainiere dont elle s’est debarrassée avec elegance et panache de l’obstacle devant l’ascensseur. l’aube pointe le bout de son nez sur l’horizon, il est 5:30 observe Catherina sur un parkmetre. les trois copines marches jusqu’a une cabine telephonique puis bifurque sur la droite …

A propos de l'auteur

HistoiresSexe

Je publie des histoires de sexe quotidiennes pour mes lecteurs.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire